Divers
SNSM : les sauveteurs mobilisés face à l’épidémie de coronavirus

Actualité

SNSM : les sauveteurs mobilisés face à l’épidémie de coronavirus

Article gratuit
Divers

Évacuations sanitaires, renforts aux centres médicaux et hospitaliers, livraisons de médicaments et de nourriture aux plus fragiles... En pleine période de crise sanitaire, les bénévoles de la SNSM continuent de porter secours et assistance 24h/24, en mer, comme sur terre. 

La SNSM est une association agréée de sécurité civile : les sauveteurs sont formés aux premiers secours, équipés et entraînés tant pour des missions de sauvetage que de sécurité civile. Depuis le début de la pandémie, les Sauveteurs en Mer se mobilisent partout en France métropolitaine et en Outre-Mer pour aider le personnel soignant, les plus fragiles et plus généralement tous les concitoyens. Ils se tiennent prêts à répondre à toute sollicitation du CROSS, du MRCC, des préfets, du SAMU etc., dès lors qu'ils seront dotés des équipements de protection, qu'il s'agisse de porter secours aux pêcheurs restant en activité, d'assurer des transports sanitaires entre les îles et le continent ou d'intervenir sur des missions à terre. Les sauveteurs en mer du centre de formation et d'intervention de Paris sont d'ailleurs déjà mobilisés auprès des personnels du SAMU de Paris pour les assister dans la régulation des appels liés au coronavirus.

La solidarité s'organise partout en France :

À Saint-Malo, des sauveteurs en mer du CFI d'Ille et Vilaine sont présents au centre de consultation qui accueille des patients présentant des symptômes du Covid-19. Seize secouristes SNSM se relaient sur le site par équipe de cinq depuis sa mise en place le 21 mars. Ils y accueillent depuis une cinquantaine de personnes chaque jour. Les patients sont pris en charge par les secouristes de la SNSM, puis par les infirmiers et infirmières et les médecins. L'équipe de la Croix-Rouge française de Saint-Malo est également sur place pour assurer le transport éventuel de patients vers le centre hospitalier.

À Nouméa, une douzaine de bénévoles de la SNSM ont accueilli la nuit du vendredi 20 au samedi 21 mars plus de 300 personnes à l'aéroport avant sa fermeture. Les sauveteurs ont informé notamment sur les gestes barrières, orienté et rassuré les voyageurs. Ils ont ensuite assisté les personnes confinées dans les hôtels.

À Propriano et à Bonifacio, les sauveteurs ont effectué des missions de prévention dans les ports et aéroports en rappelant l'importance des gestes barrières.

Toujours à Propriano : la station et le CFI Corse ont prêté un respirateur au service de santé et de secours médical des sapeurs-pompiers pour qu'ils le transmettent à leur tour au service de réanimation du centre hospitalier d'Ajaccio.

À La Rochelle, les bénévoles de la station ont assisté les services municipaux dans la mise en place d'un camping visant à héberger les sans-abris et leurs animaux mercredi 25 mars.

À CarroGruissanSaintes-Maries-de-la-Mer, au Grau du Roi ou encore au Tréport, les sauveteurs assurent des livraisons de courses et de médicaments aux personnes les plus fragiles.

Des évacuations sanitaires île-continent ont eu lieu récemment 

Dimanche 22 mars, un équipage réduit de quatre sauveteurs de l'Île de Groix a transporté avec leur vedette de sauvetage un patient suspecté d'être infecté par le Coronavirus. L'intervention s'est bien déroulée avec le patron infirmier, deux canotières PSE2 et un mécanicien PSC1, tous équipés de combinaisons, masques, gants et charlottes. À l'arrivée au port, le médecin référent SNSM du Morbihan, qui travaille également pour le SAMU, est venu les accueillir. Au retour à Groix, la vedette a été entièrement désinfectée en respect des consignes opérationnelles.

Le 25 mars, les bénévoles de la station de Quiberon ont réalisé une évacuation sanitaire pour une femme victime d'insuffisance respiratoire, en collaboration avec les pompiers et le SAMU. Le lendemain, ils assuraient le transport d'un homme de Belle-Ile à Port-Maria.

Les opérations de sauvetage se poursuivent 

Dimanche 29 mars à 20H, le CROSS Gris-nez déclenche le CTT Jean Bart 2, pour prêter assistance à un cargo de 99m en avarie de moteur dans le chenal d'accès au port de Dunkerque.  Une mer forte et un vent de 25 à 30 nœuds rendent les manœuvres difficiles pour les remorqueurs arrivés également sur zone. Le canot de la SNSM est de retour au port peu après 22H.

Communiqué de la SNSM, 01/04/20

 

Coronavirus (Covid-19) Sauvetage et services maritimes