Divers
SNSM : Où en est le projet de nouvelle flotte ?

Focus

SNSM : Où en est le projet de nouvelle flotte ?

Divers
Pêche
Construction Navale
Nautisme

La Société Nationale de Sauvetage en Mer souhaite remettre complètement à plat sa politique d’acquisition de moyens nautiques. Canots tous temps, vedettes, semi-rigides, pneumatiques… A compter de 2019, l’ensemble de ces bateaux et embarcations doivent faire l’objet d’un contrat cadre confié à un maître d’œuvre unique. « Historiquement, nous commandons nos navires au coup par coup et à différents chantiers. Au final, nous disposons aujourd’hui d’une flotte très hétérogène avec pas moins d’une vingtaine de modèles rien que pour les vedettes et canots tous temps. Depuis la fin 2014, nous avons mené une réflexion globale sur la cohérence du réseau de sauvetage et le renouvellement des moyens, avec l’objectif de réduire les coûts de possession et améliorer la sécurité de sauveteurs comme des personnes secourues. Cela a débouché sur le besoin d’une nouvelle flotte optimisée grâce à un nombre réduit de modèles, une standardisation des matériels à bord des différents bateaux, une maintenance plus aisée, des stocks de pièces de rechange communs et une formation plus facile et efficace des sauveteurs, notamment dans les stations où il y a plusieurs types de bateaux », explique-t-on au siège de la SNSM.

Une gamme répartie en six nouveaux types de bateaux

En 2017, des études préliminaires sur les besoins fonctionnels et la structuration de la future flotte ont été conduites par l’association, qui a travaillé avec l’architecte Frédéric Neuman. Il en a résulté le choix de répartir la future flotte en une gamme composée de  seulement six types de bateaux, répartis en deux catégories. La première comprend deux modèles conçus pour les interventions au large. Il s’agit des Navires de Sauvetage hauturiers de première classe (NSH 1) d’environ 17 mètres et de seconde classe (NSH 2) autour de 14 mètres. Regroupées dans la même catégorie, les quatre autres embarcations sont dédiées aux opérations proches du littoral, avec un seul modèle de vedette, le Navire de Sauvetage Côtier de première classe (NSC 1), qui mesurera moins de 12 mètres. S’y ajoutent trois types de semi-rigides et embarcations pneumatiques (NSC 1, NSC 2, NSC 3). « Nous passons à la notion de gamme. L’ensemble permet d’assurer toutes nos missions et répondre aux besoins en interventions avec une flotte beaucoup plus homogène et efficiente, y compris sur le plan opérationnel ».

Financer la construction de 70 unités en 10 ans

Les besoins sont aujourd’hui estimés autour de 20

SNSM | Toute l'actualité de la société nationale de sauvetage en mer