Construction Navale
SNSM : Sibiril Technologies met à l’eau le premier CTT NG

Actualité

SNSM : Sibiril Technologies met à l’eau le premier CTT NG

Construction Navale

Le chantier Sibiril Technologies de Carantec a procédé hier à la mise à l’eau du premier canot tous temps de nouvelle génération commandé par la Société Nationale de Sauvetage en Mer. Adoptant le design ORC 178.R du bureau d’architecture Pantocarene, ce bateau auto-redressant de 17.8 mètres réalisera aujourd’hui, à Roscoff, son test de retournement. Destiné à la station finistérienne de l’île de Sein, où il remplacera le Ville de Paris, opérationnel depuis 35 ans, le premier CTT NG de la SNSM devrait être opérationnel en janvier sa bénédiction étant prévue au printemps. Il sera baptisé Yves et François Olivaux, selon la volonté de Nelly Olivaux, donatrice dont le legs à l’association de sauvetage en mer a permis de financer la construction du bateau, d’un coût de 1.4 million d’euros.

Commande des deux canots suivants en décembre

Après avoir achevé les discussions avec Sibiril Technologies, la SNSM prévoit de signer début décembre la commande du second CTT NG, qui doit rejoindre la station des Sables d'Olonne en 2016. Le canot suivant doit pour sa part être livré en 2017 au profit de la station de Sète. 

Le Ville de Paris transformé en musée ? 

Quant au Ville de Paris, mis en service en 1980, son avenir n'est pas encore tranché. Seule certitude, le vieux canot tous temps est trop ancien pour être remis en état et poursuivre son service opérationnel. Les travaux, qui nécessiteraient notamment une remotorisation, seraient en effet trop lourds et coûteux. Mais le célèbre canot de l'île de Sein pourrait être conservé afin d'être transformé en musée. Différents projets sont à l'étude, aucune décision n'ayant encore été prise. 

 

Le  Ville de Paris (© : WIKIPEDIA)

Le  Ville de Paris (© : WIKIPEDIA)

SNSM | Toute l'actualité de la société nationale de sauvetage en mer Sibiril Technologies | Toute l'actualité du chantier naval de Carantec