Disp POPIN non abonne!
Défense
Socarenam et Delion achèvent les 21 VLI de la marine française

Actualité

Socarenam et Delion achèvent les 21 VLI de la marine française

Défense
Construction Navale

Le programme des 21 nouvelles vedettes de liaison de la Marine nationale s’achève avec la livraison en décembre des derniers bateaux, dont l’Alphée. Destinée à Nouméa, celle-ci présente la particularité d’avoir été adaptée aux conditions d’exploitation en eaux chaudes et est la seule VLI peinte en blanc. Elle a été chargée le mois dernier sur un cargo, au Havre, afin d’être acheminée en Nouvelle-Calédonie.

 

Chargement de l'Alphée sur un porte-conteneurs au Havre (©  PIERRE DELION ARCHITECTURE)

 

Quant à ses sisterships, ils ont été livrés à la base navale de Brest (Nymphe et Sylphe), à l’Ecole navale de Lanvéoc-Poulmic (Naïade, Néréïde, Elfe et Pégée), au Centre d’Instruction Naval (CIN) de Brest (Faune) et au COMILO, le commandement de l’Ile Longue (Potamide et Epigée).

Des VLI sont également stationnées à la base navale de Toulon (Océanide, Dryade, Nixe, Sylphide) ainsi qu’au Pôle Ecoles Méditerranée (Hydriade, Oréade, Héléade et Ouranée).

Alors que l’Ondine est basée à Cherbourg, plusieurs vedettes sont venues renouveler les moyens de la marine Outre-mer et dans les points d’appui étrangers, avec comme on l’a vu l’Alphée à Nouméa, mais aussi le Korrigan à Fort-de-France et le Lutin à Dakar.

Ce programme a pour mémoire été notifié en décembre 2014 par la Direction Générale de l’Armement au constructeur boulonnais Socarenam, qui a réalisé les VLI dans son site d’Etaples. Prototype de cette série, la Naïade est entrée en service début 2016.

Conçus par le bureau d’architecture nantais de Pierre Delion, ces bateaux de 15.9 mètres de long pour une largeur de 4.5 mètres, avec un creux de 1.7 mètre, présentent un déplacement lège d’un peu plus de 15.6 tonnes. Les VLI servent au transfert de personnel entre les ports et bâtiments au mouillage. Elles sont équipées de deux moteurs Iveco de 330 cv et peuvent atteindre 18 nœuds à pleine charge.

Dotées d’une coque en aluminium et d’une cabine en composite, les vedettes peuvent accueillir jusqu’à 36 passagers pour des transits de 15 minutes à 1 heure durant lesquels les personnels sont assis dans une cabine montée sur des patins d’amortissement en élastomère.

Ce programme permet de renouveler l’ensemble des moyens de transfert de personnel dont dispose la marine.

En dehors de ce contrat, on rappellera que Socarenam travaille sur d’autres programmes pour la Marine nationale. Le chantier du groupe à Saint-Malo, après une série de quatre chalands pontés (design Delion), a réalisé la coque de La Combattante, troisième PAG (Patrouilleurs Antilles Guyane, ex-PLG). Armée à Boulogne, elle sera livrée cet été.

 

La Résolue, l'un des deux premiers PAG réalisés par Socarenam (©  JEAN-CLAUDE BELLONNE)

La Résolue, l'un des deux premiers PAG réalisés par Socarenam (©  JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Socarenam réalise par ailleurs, sur son site de Calais, une vedette d’entrainement à l’hélitreuillage (VEH) et une vedette de sûreté maritime et portuaire (VSMP). Ces unités de 15 mètres, conçues par Pierre Delion, seront livrées cette année, à Toulon pour la première et pour la seconde au peloton de sureté maritime et portuaire (PSMP) que la Gendarmerie maritime a créé en 2018 à Saint-Nazaire.

 

La VEH et la VSMP (©  SOCARENAM / PIERRE DELION ARCHITECTURE)

La VEH et la VSMP (©  SOCARENAM / PIERRE DELION ARCHITECTURE)

Marine nationale Socarenam