Défense
Socarenam : Le nouveau patrouilleur franco-européen de la Douane en construction

Actualité

Socarenam : Le nouveau patrouilleur franco-européen de la Douane en construction

Défense

En plus des deux patrouilleurs de 52 mètres commandés par la Belgique et dont le premier exemplaire, le Castor, sera livré le mois prochain, le chantier Socarenam de Boulogne-sur-Mer a également entrepris la construction d’une unité dérivée commandée par la Douane française et financée en grande partie par l’Europe.

Légèrement plus long que ses cousins belges et nettement plus grand que les Jacques Oudart Fourmentin et Kermorvan (43 mètres de long pour 412 tonnes à pleine charge), livrés en 2007 et 2008 par Socarenam, le nouveau patrouilleur des douaniers français mesurera 53.7 mètres de long pour 9.4 mètres de large, son déplacement en charge atteignant 520 tonnes. Doté de deux moteurs Caterpillar 3516 de 2350 kW chacun, il pourra atteindre la vitesse de 21 nœuds. Ce bâtiment hauturier présentera une autonomie de 3500 milles à 16 nœuds.

 

 

Le futur patrouilleur des douaniers (© DOUANE )

Le futur patrouilleur des douaniers (© DOUANE )

 

 

14 membres d’équipage et deux embarcations semi-rigides

 

 

Armé par 14 membres d’équipage, avec la possibilité d’embarquer 10 personnes supplémentaires (15 cabines en tout dont 5 individuelles), le futur patrouilleur sera, comme ses aînés, doté d’embarcations rapides pour les opérations de contrôle et d’interception. Il s’agira en l’occurrence de deux semi-rigide Hurricane, l’un de 9.2 mètres et l’autre de 6.5 mètres. Tous deux seront équipés de moteurs diesels inboard et mis en œuvre depuis des bossoirs installés sur la plage arrière.  Un système de stabilisation par effet de surface libre avec contrôle du remplissage est prévu pour optimiser la stabilité de plateforme et, ainsi, faciliter la manutention des embarcations.  

Pouvant être doté de mitrailleuses de 12.7mm et 7.5mm, le bâtiment sera équipé de différents systèmes de détection, en lien avec ses missions, et disposera d’un centre opérationnel embarqué.

 

 

Financé par l’Europe et intégré à FRONTEX

 

 

C’est au premier semestre 2015 que le nouveau patrouilleur de la Douane sera mis en service. Basé en Méditerranée, il sera intégré aux opérations coordonnées par FRONTEX, l’agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières de l’Union. Le bâtiment a d’ailleurs, ce qui se sait peu, été financé quasi-intégralement, soit à hauteur de 90% selon la direction de la Douane, par le FFE (Fonds Frontières Extérieures) de la Commission européenne.

Sa mission sera la surveillance des frontières maritimes de l’Union européenne, avec une appétence toute particulière pour la lutte contre les trafics illicites et le contrôle des migrants qui tentent de rejoindre l’Europe en traversant la Méditerranée. Alors que les flux migratoires s'intensifient, notamment au sud des côtes italiennes, le nouveau moyen de FRONTEX est très attendu. 

Douane Socarenam