Construction Navale
Socarenam : Un beau de plan de charge

Actualité

Socarenam : Un beau de plan de charge

Construction Navale

« Nous avons livré sept navires en 2015 : deux chalutiers (l’Arpège et le Melizenn), le navire de recherche offshore Bibby Athena, le patrouilleur de la Douane Jean-François Deniau et le deuxième patrouilleur belge Pollux, ainsi que deux vedettes de pompiers pour le terminal Dunkerque LNG. Nous avons un plan de charge pour les 12 à 18 prochains mois ». Matthieu Gobert, un des responsables du groupe boulonnais Socaranam, a la satisfaction modeste. « Nous sommes heureux d’avoir des projets diversifiés avec des clients fidèles. Mais il nous faut rester vigilant, le marché est concurrentiel et nous devons toujours être attentifs à pouvoir être réactifs et compétitifs ». Socarenam est actuellement implanté sur trois sites de construction : Etaples, spécialisé dans les petites unités, Saint-Malo qui réalise des coques et structures en acier et en aluminium ainsi que Boulogne-sur-Mer, avec une forme de 55 mètres de long et un quai où sont armés les navires remorqués depuis Saint-Malo.

 

La pêche : des clients fidèles et un pilier du chantier

« Actuellement, dans notre forme de Boulogne, nous construisons deux chalutiers : une unité de 25 mètres pour l’armement Porcher et une autre de 21.5 mètres pour l’armement Eouzan ». Les deux bateaux seront livrés en mai 2016. Ils seront suivis d’un chalutier de 16.5 mètres pour le groupement des pêcheurs artisans lorientais, qui sera livré en août 2016. La sortie d'Arpège, prototype d'un modèle de chalutier du futur plus économe, sûr et respectueux de l'environnement, devrait bien entendu constituer un atout. « Avec la réalisation de l’Arpège, nous avons désormais un modèle éprouvé qui pourra devenir le point de départ d’une industrialisation. La pêche est un marché important pour nous et va le devenir encore davantage dans un futur proche », précise Matthieu Gobert.

 

Arpège (© SOCARENAM)

Arpège (© SOCARENAM)

 

Des patrouilleurs pour la Douane et pour la Marine

Autres clients fidèles du chantier Socarenam depuis plus d’une dizaine d’années, les douaniers français. « Nous sommes ravis de travailler avec la Douane qui a actuellement deux séries de navires en projet chez nous ». La coque en alu d’une vedette garde-côte de 32 mètre vient d’être mise à l’eau à Saint-Malo et le bateau devrait être livré en juillet 2016. Son sistership la rejoindra courant 2017.  « Nous venons également de recevoir la notification de la commande de deux vedettes de 26 mètres ». Parallèlement, Socarenam construit également pour la Marine nationale deux patrouilleurs légers de 60 mètres destinés à la Guyane. « La première coque a été finalisée à Saint-Malo, le bateau sera livré en septembre 2016, le deuxième suivra en 2017 ». Grâce à ses références, qui s’ajoutent aux nombreuses effectuées par le chantier ces 15 dernières années, Socarenam compte bien continuer à développer son activité sur les patrouilleurs, y compris à l’export. « Il y a un vrai besoin à l’international. C’est pour cela que nous avons travaillé, avec le Bureau Mauric, à l’élaboration d’une gamme de vedettes/patrouilleurs allant de 20 à 60 mètres ».

 

Fin 2016, le chantier aura également achevé le Sirius, un navire multifonctions de 45 mètres destiné au port d’Ostende. « Compte tenu du plan de charge, nous avons sous-traité la réalisation de la coque. Mais c’est nous qui allons l’armer, ici à Boulogne, où il va recevoir ses équipements pour des missions très variées qui vont de l’embarquement de pilotes au balisage ou encore les missions hydrographiques ». Le Sirius sera livré fin 2016.

 

Le Sirius (© BUREAU MAURIC)

Le Sirius (© BUREAU MAURIC)

 

Enfin, le chantier d’Etaples a lui aussi beaucoup de travail, puisqu’à côté de la construction d’une dizaine de vedettes de liaison (VLI) pour la Marine nationale, il construit également sur une vedette SNSM de 12 mètres et un bateau pour les marins-pompiers de Boulogne-sur-Mer. Tous sont conçus par le bureau d'architecture Pierre Delion. 

 

 

Socarenam | Toute l'actualité du chantier naval