Défense
Socarenam va construire un OPV pour les garde-côtes polonais
ABONNÉS

Actualité

Socarenam va construire un OPV pour les garde-côtes polonais

Défense
Construction Navale

C’est un beau contrat à l’export pour le chantier boulonnais Socarenam, qui bénéficie des investissements liés au programme européen pour renforcer les moyens de contrôle aux frontières extérieures de l’UE. Le constructeur français, associé au bureau d‘architecture Mauric pour le design de ce bâtiment, a annoncé hier la commande d’un patrouilleur hauturier qui sera armé par le service de garde-côtes de la Pologne. Celle-ci participe au financement du bateau mais c’est le Fonds européen pour la Sécurité Intérieure (FSI) qui supporte le plus gros de l’investissement. Ce qui avait aussi été le cas pour le patrouilleur Jean-François Deniau, livré à la Douane française en 2015 et régulièrement employé au profit de l’agence européenne Frontex en Méditerranée.

 

(© : SOCARENAM / MAURIC)

(© : SOCARENAM / MAURIC)

 

Dans le cas présent, le futur OPV des garde-côtes polonais est principalement destiné au contrôle des frontières de l’Union européenne. Il sera basé à Gdansk et pourra évoluer dans toutes les eaux européennes, de la Baltique à la Méditerranée. Ce bâtiment est conçu comme une plateforme polyvalente capable de remplir un large panel de missions, de la surveillance aux opérations de contrôle et de lutte contre les trafics illicites, en passant par le sauvetage de naufragés, l’assistance aux navires en difficulté ou encore la lutte contre la pollution.

Livrable fin 2022, cet OPV de près de 70 mètres verra sa coque réalisée par un chantier polonais. Elle sera ensuite remorquée en France où Socarenam procèdera à son achèvement sur son site de Boulogne-sur-Mer.  

 

(© : SOCARENAM / MAURIC)

(© : SOCARENAM / MAURIC)

 

Long très précisément de 69.9 mètres pour 11.5 mètres de large et 3.5 mètres de tirant d’eau, ce patrouilleur verra sa coque réalisée en acier renforcé (pour tenir

Socarenam | Toute l'actualité du chantier naval