Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Fil info

Socarenam va construire une drague GNL pour Bordeaux

Vie Portuaire
Construction Navale

Bordeaux Port Atlantique, le GIE Dragages Ports et le chantier SOCARENAM viennent de signer le contrat officialisant la prochaine construction de la drague à injection d'eau fonctionnant au GNL. Cette drague innovante et éco-performante viendra remplacer à l'été 2019 l'actuelle drague à benne « La Maqueline ».

Afin d'assurer sa mission d'entretien du chenal de navigation et des bords à quai, Bordeaux Port Atlantique utilise deux engins de dragage. Si la drague Pierre Lefort a été remplacée en 2013 par la drague aspiratrice en marche Anita Conti, il a été décidé en 2017 de remplacer La Maqueline, drague à benne datant de 1984, par une drague à injection d’eau, qui pourra venir en support de la drague Anita Conti sur le chenal de navigation et ainsi diminuer les volumes de sédiments transportés et immergés dans l'estuaire.

A l'issue d’un appel d’offres européen engagé en 2017, le GIE Dragages Ports a retenu l'offre du chantier naval SOCARENAM, basé à Boulogne sur Mer. Ce marché donnera lieu à la première construction neuve d’un navire dual-fuel en France (hors méthaniers).

La motorisation de type dual-fuel permettra à la drague de naviguer en utilisant comme carburant du Gaz Naturel Liquéfié et secondairement du Diesel marin léger. Comparé au diesel, l’utilisation du gaz naturel comme carburant permet notamment de réduire de 25% les émissions de dioxyde de carbone (CO2), de 80% celles d'oxydes d'azote (NOx), et d’éliminer presque totalement les émissions d’oxydes de soufre et de particules fines.

L’utilisation de ce carburant, associé à une propulsion de type Diesel électrique, globalement plus économe en énergie, et à une méthode de dragage à injection d’eau, plus adaptée aux sites portuaires situés dans le périmètre de la métropole bordelaise, permettra à Bordeaux Port Atlantique d’effectuer l’entretien indispensable de ses accès et équipements portuaires de manière encore plus respectueuse pour l’environnement.

Cette nouvelle drague qui portera le nom de « L'Ostrea », sera dotée de tous les équipements nécessaires pour effectuer ses missions de manière efficace (système de dragage spécialement conçu, propulseurs azimutaux, positionnement dynamique, grue de forte capacité,…) tout en accueillant l’équipage dans de bonnes conditions de confort (marques COMF-NOISE et  COMFVIB, cabines et timonerie sur plots absorbants, cabines individuelles,…).

La drague L'Ostrea, en quelques chiffres :

- une coque d'environ 40 m x 11 m

- 2 propulseurs azimutaux et 1 propulseur d'étrave

- une injection d'eau à 2,5 bars

- une vitesse minimale de 12 noeuds

Ce marché d’un montant de près de 20 M€ TTC matérialise la volonté commune du GIE Dragages-Ports et de Bordeaux Port Atlantique de poursuivre la modernisation des moyens de dragage tout en améliorant leurs performances environnementales, au-delà des normes actuellement en vigueur. C’est aussi pour SOCARENAM l’occasion de démontrer son savoir-faire grâce à la construction de ce navire d’un nouveau type, précurseur du navire du futur respectueux de l’environnement.

Communiqué du GPMB, GEI DP et SOCARENAM, 22/12/17

 

Port de Bordeaux Socarenam