Construction Navale
Sofresid  : Une barge pour les eaux de ballast et les rejets

Actualité

Sofresid : Une barge pour les eaux de ballast et les rejets

Construction Navale

Avec l'entrée en vigueur de la convention de l'OMI sur le traitement des eaux de ballast le 8 septembre dernier, une toute nouvelle industrie est en train d'émerger. Le groupe français Sofresid a une approche originale en ce qu'il propose un traitement externalisé des eaux de ballast à l'aide d'une barge adaptée.

Baptisée Octopol, cette barge de 35 mètres de long pour 10 mètres de large et 2.5 mètres de tirant d'eau, est modulable. Elle peut à la fois traiter des eaux de ballast, mais également les eaux noires ou encore les résidus de traitements des gaz d'échappements. Une sorte de couteau suisse au service de tout ce qui doit être évacué dans un bateau. 

 

(© SOFRESID)

(© SOFRESID)

 

Avec 370 m3 de cuves, Octopol est capable de traiter 2000 m3 d'eau de ballast par heure que ce soit en chargement ou en déchargement. La techologie de traitement peut être choisie et le bateau dispose d'une puissance de 900 kW. Il peut effectuer ses opérations parallèlement avec celle de l'évacuation des eaux noires ou des résidus puisque plusieurs lignes sont prévues. 

Le dispositif, totalement modulable notamment dans ses différentes capacités et dans ces types de propulsion, pourra être positionné dans un port. Il pourra également être envoyé sur un navire en avarie.