Marine Marchande
Sogestran : CFT teste sur la Seine un carburant issu du colza
ABONNÉS

Actualité

Sogestran : CFT teste sur la Seine un carburant issu du colza

Marine Marchande

La Compagnie fluviale de transport (CFT), filiale de Sogestran, annonce qu’elle utilise depuis le 29 mai un carburant issu du colza. L’Oleo100, présenté comme une « énergie 100% végétale » produite par Saipol, doit être employé sur l’automoteur Sandre pour une première expérimentation de six mois sur la Seine.

L’Oleo100 est un ester méthylique d’huile végétale. Il est créé lors de la transformation du colza par cette filiale du groupe Avril qui produit des huiles de tables, mais aussi des œufs ou encore de l’alimentation animale. L'Oleo100 a été lancé l’an dernier avec pour ambition de faire rouler 15.000 véhicules de flottes captives d’ici 2023.

« CFT est le premier transporteur fluvial à choisir Oleo100, une solution alternative jusqu’ici proposée aux flottes captives de poids lourds routiers », affirme la compagnie, qui transportait déjà de l’ester méthylique depuis une usine de production Saipol à Grand Couronne (Seine-Maritime) vers les dépôts pétroliers. Il y est mélangé au gazole pour produire des carburants B7 et B10. La filiale de Sogestran souligne que le colza utilisé est produit en France et affirme qu’une réduction allant jusqu’à de 60% des émissions de CO2 et jusqu’à 80% des émissions de particules fines a été relevée sur des poids lourds routiers utilisant l’Oleo100. Un premier bilan doit être effectué d'ici cet été.

Le Sandre a été spécialement choisi pour son usage à Paris où CFT souhaite réduire son impact environnemental. C’est une barge automoteur hybride (diesel-électrique) construite en Roumanie et lancée en septembre 2010. D’une longueur de 51 mètres pour une largeur de 11,40 mètres, elle a une capacité de 980 tonnes.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.