Défense
Somalie : La France se prépare à escorter les convois du PAM

Actualité

Somalie : La France se prépare à escorter les convois du PAM

Défense

La France prépare l'envoi d'un bâtiment militaire destiné à protéger les navires chargés d'acheminer en Somalie les aides du Programme Alimentaire Mondial. Cette unité, aviso ou frégate, devrait être en mesure d'escorter, au début du mois de novembre, les premiers convois humanitaires partant de Mombasa, au Kenya. Ce déploiement vise à dissuader les pirates opérant au large de la Somalie de s'en prendre aux navires marchands. Le 25 septembre, au siège des Nations Unies, à New York, Nicolas Sarkozy avait souhaité « réagir devant la recrudescence des actes de piraterie maritime au large des côtes somaliennes ». Le Président de la République avait indiqué que la France était disposée « à assurer, par des moyens militaires navals et pour une durée de deux mois, la sécurisation de l'aide délivrée par le Programme alimentaire mondial en Somalie ».
Pour assurer cette mission d'escorte, un bâtiment de la Marine nationale quittera prochainement la métropole.
Depuis trois ans, de nombreux bateaux de commerce croisant devant la Somalie ont été la cible des pirates, qu'ils opèrent ou non pour le compte du PAM. Plusieurs navires kenyans chargés de faire parvenir des vivres en Somalie ont, notamment, été retenus avec leurs équipages durant de longs mois. Systématiquement, les ravisseurs menaçent d'abattre leurs otages si aucune rançon n'ést payée. Si les marins danois du cargo Danica White, détourné en juin, ont finalement été relâchés, les 24 membres équipage de deux bateaux sud-coréens pris en mai dernier sont toujours retenus par les pirates. Vendredi dernier, l'un d'eux a lancé un appel à l'aide pour que leur rançon soit payée, affirmant qu'ils étaient victimes de mauvais traitements.

Marine nationale