Pêche

Actualité

Somalie : Opération de sauvetage pour le thonier français Takamaka

Pêche

Le thonier senneur Takamaka, de la Sapmer, s'est retrouvé dans une situation très délicate, alors qu'il dérivait devant les côtes somaliennes, une zone infestée par les pirates. Opérant en océan Indien, le grand navire de pêche français, long de 70 mètres, a été victime d'une avarie de propulsion, son hélice étant prise dans un filet de pêche. Le 28 septembre, le Takamaka et la trentaine de pêcheurs constituant son équipage se situaient à 200 nautiques au large de la Somalie. Alertée par la Marine nationale, qui ne disposait d'aucun bâtiment dans le secteur, l'US Navy a immédiatement détaché l'USS Stout. Ce destroyer était déployé au sein de la TF 150, la force maritime internationale chargée de la lutte contre le terrorisme et les trafics au nord de l'océan Indien. Après avoir rejoint la zone dans la nuit du 28 au 29 septembre, le Stout a assuré l'escorte du Takamaka, pris en remorque par un autre thonier de la Sapmer, le Titan. Le convoi a mis le cap sur les Seychelles sous la garde du destroyer américain. Une fois hors de portée d'une éventuelle attaque, les deux bateaux de pêches ont poursuivi seuls leur route le 30 septembre.
Cette intervention, menée dans la plus grande discrétion, a permis d'éviter que le Takamaka ne tombe aux mains des pirates, nombreux dans cette zone et opérant de plus en plus loin du littoral somalien. Ainsi, le 2 juin dernier, le cargo danois Danica White avait été détourné alors qu'il se situait à plus de 240 nautiques des côtes. Face à cette menace, les flottes internationales, notamment la Marine nationale, maintiennent une présence au large de la Corne d'Afrique. En 2006, la frégate Courbet avait ainsi mis en fuite des pirates qui tentaient d'aborder un vraquier turc. « Cet événement rappelle la pertinence du dispositif français en Océan Indien. La présence de capacités de la Marine nationale, et tout particulièrement de frégates, est nécessaire pour assurer la protection des intérêts français dans une zone sensible. Cette présence est aussi un atout pour les relations multinationales en Océan Indien », souligne la marine française.

Construit en 1981, le Takamaka est un ancien thonier senneur de Concarneau. Armé par la Cobrecaf sous le nom de Kersaint de Coetnempren, ce navire a été vendu en janvier 2007 à la Société Anonyme de Pêche Maritime et de Ravitaillement (SAPMER). Long de 70.5 mètres pour une largeur de 12.82 mètres et une jauge de 1600 gt, il affiche une puissance de 2649 kW. Le Takamaka est opéré depuis les Seychelles, tout comme le Titan. Ce dernier, ex-Huon de Kermadec, a été cédé par la Cobrecaf à Sapmer en octobre 2006.

Piraterie