Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande

Fil info

SOS Méditerranée lance une nouvelle campagne de collecte de dons

Marine Marchande

Mobiliser le grand public autour de valeurs universelles

Les attaques répétées dont l'Aquarius est la cible détournent l'attention du drame qui se joue aux portes de l'Europe : plus de 2000 hommes, femmes, enfants morts noyés en Méditerranée depuis le début de l'année. Ce film appelle les citoyennes et citoyens à se mobiliser autour des valeurs universelles de solidarité et d'humanité qui fondent l'action de SOS MEDITERRANEE.
 
L'objectif de la campagne, centrée autour d'un film de deux minutes, est donc d'appeler le public à soutenir concrètement SOS MEDITERRANEE dans sa mission de sauvetage en mer. Une mission qui doit reprendre d'urgence, alors que l'action des navires de sauvetage civils comme l'Aquarius est sciemment entravée et que le taux de mortalité n'a jamais été aussi élevé en Méditerranée centrale.
 
« ‘Ne les laissons pas mourir !' c'est le cri d'alarme de nos marins-sauveteurs qui côtoient la mort et la détresse quotidiennement », rappelle Sophie Beau, co-fondatrice et vice-présidente du réseau européen de SOS MEDITERRANEE. « Par le biais d'une fiction aux accents intimes et oniriques, le film invite à une réflexion et cherche à provoquer l'empathie du spectateur sur une réalité terrible : les naufrages qui se poursuivent en Méditerranée, en l'absence d'une solution européenne ». Depuis février 2016, SOS MEDITERRANEE a porté secours à près de 30 000 personnes sur cet axe migratoire, le plus mortel au monde. Sa mission doit continuer.
 
Un film de 2 minutes autour d'un désir commun : « l'envie de vivre »
 
L'association a confié la réalisation de ce film de deux minutes à l'agence PlusPlusPlus et au réalisateur Julien Faure, pour véhiculer un message fort et humaniste sur la condition de ces hommes, femmes et enfants qui tentent de traverser la Méditerranée pour survivre.
 
Le film met en scène une rencontre entre deux êtres humains qui ne portent pas le même regard sur la Méditerranée mais partagent la même envie de vivre. Il illustre cet instinct de survie qui pousse chaque jour des familles entières à risquer leur vie en mer.
 
« Il s'agissait pour nous de nous détacher du contexte géopolitique complexe de la migration pour revenir à la mission prioritaire de l'association : sauver des vies humaines en mer » souligne Mickael Jeanne, directeur de création de l'agence. Le film est construit à la manière d'un court métrage, en-dehors des codes publicitaires classiques, permettant ainsi de mettre en exergue les émotions communes que partagent les deux personnages assis sur le sable...
 
« Au lieu de parler du drame des migrants, aujourd'hui assimilés à une masse anonyme, nous avons voulu montrer le visage d'une personne qui a une histoire, une vie de famille, des rêves… », poursuit Monsieur Jeanne. « Ces hommes, femmes et enfants qui traversent la Méditerranée sont comme vous et moi, prêts à tout pour survivre. C'est cette envie de vivre qui est au cœur de notre film, symbolisée par cet homme auquel nous pouvons tous nous identifier, avec ses peurs, ses joies, ses désirs... ».
 
L'Association Française des Cinémas Art et Essai (AFCAE) étant partenaire de la campagne, le court métrage sera projeté à partir du mercredi 28 novembre dans de nombreuses salles de cinéma Art et Essai sur les territoires. Il sera aussi diffusé dans des lieux culturels et sur des supports de communication numérique (réseaux sociaux, sites internet des médias, relais influenceurs).
 
Visionner le film : https://youtu.be/gQTdzPtqYkI
 
SOS MEDITERRANEE souhaite ainsi toucher un public très varié. « Il nous parait important de ne pas nous adresser uniquement à des personnes convaincues par notre action, mais aussi de toucher d'autres publics encore peu sensibilisés à la catastrophe humanitaire qui se déroule en mer Méditerranée, aux portes de l'Europe », explique Sophie Beau.

L'agence et la production ont souhaité contribuer bénévolement à la création de cette campagne.

Communiqué de SOS Méditerranée, novembre 2018