Divers
Soupçons autour de la sécurité des sous-marins australiens

Actualité

Soupçons autour de la sécurité des sous-marins australiens

Divers

Après "l'affaire" des submersibles canadiens, voici que le doute plane sur leurs homologues australiens. Pressée par l'opinion publique, la marine australienne a été contrainte cette semaine d'envoyer à ses sous-mariniers un bien curieux message. Quelques mots pour assurer les équipages que leurs navires, ceux de la classe Collins, étaient sûrs et aptes au service. C'est ce que rapporte le site d'information Corlobe. Cette déclaration étonnante fait suite aux révélations de la presse australienne, affirmant que le HMAS Dechaineux a été victime, en février 2003, d'une voie d'eau catastrophique qui a bien failli causer sa perte en quelques secondes. L'hebdomadaire, citant plusieurs des 55 hommes d'équipage, laisse planer le doute sur la sécurité des sous-marins de la classe Collins. Au parlement australien, l'opposition a réclamé au gouvernement une réunion sur le sujet après avoir appris, comme la population, que l'évènement avait été minimisé à l'époque.

Sous-marins récents

La marine australienne dispose de 6 sous-marins de la classe Collins. Conçus par le Suédois Kockums, ils ont rejoint la flotte entre 1996 et 2003. D'un déplacement de 3550 tonnes en plongée, ils sont armés de 22 topilles Mk 48 et missiles Sub Harpoon. La voie d'eau survenue sur le HMAS Dechaineux a été causé par la rupture d'une canalisation d'eau de mer, alors que le sous-marin se trouvait en immersion maximale (environ 300 mètres de profondeur). Selon les marins cités par la presse, des tonnes d'eau de mer sont entrés dans le sous-marins, qui a évité le naufrage de justesse. Pour Camberra, aucun autre navire n'a connu de problème avec ce type de canalisation dont l'expertise n'a révélé aucun défaut. Une thèse qui a volé en éclat en fin de semaine lorsque le journal The Australian a publié un rapport interne, rédigé 9 mois avant l'accident. Les spécialistes concluaient que les problèmes de conception au niveau des tuyauteries provoquait un risque “inacceptable” pour les sous-marins et leurs équipages...

Sous-marins canadiens et australiens Marine australienne