Défense
Sous-marin : La coque du Terrible prête à être refermée

Actualité

Sous-marin : La coque du Terrible prête à être refermée

Défense

Mercredi, la longue marche de la section 5 du sous-marin nucléaire lanceur d'engins Le Terrible a débuté. Cette partie, qui constitue l'extrême avant du submersible, est supportée par des marcheurs et rejoint, centimètre par centimètre, la nef Construction Assemblage de DCNS Cherbourg. Son arrivée à destination est prévue mardi. La construction du quatrième et dernier SNLE du type Le Triomphant s'accélère. Le 30 mars, après seulement un mois de travaux, quelques 475 tonnes de structures intérieures et de gros matériels ont été embarqués à bord de la tranche avant. Quatre blocs découplés (les BD12, 13, 14 et 15), le berceau des auxiliaires de Sécurité Plongée de l'avant (le SP3), le système de manutention des torpilles et les diesels générateurs ont trouvé leur place à l'intérieur des sections 4 et 5 situées à l'avant du Terrible. Après leur aménagement, qui se poursuivra jusqu'à la livraison du sous-marin, ces structures accueilleront les chambres, le Poste de Commandement Navigation Opérations (PCNO), la cafétaria, la cuisine, la boulangerie, le carré des officiers, mais aussi de nombreux locaux techniques dont celui de la Détection Sous-Marine (DSM), et de nombreux auxiliaires comme les usines à oxygène et de décarbonatation, le générateur de vapeur de la chaufferie nucléaire a lui aussi été embarqué. Tous les ensembles majeurs du sous-marin étant à bord, la coque est prête à être refermée, opération qui sera menée à bien d'ici la fin du mois.

En février 2008, le bâtiment rejoindra le Dispositif de Mise à l'Eau (DME) puis, après d'ultimes préparatifs, débutera ses essais en mer avant l'été. D'un coût supérieur à 2 milliards d'euros, le SNLE Le Terrible représente 14 millions d'heures de travail pour DCNS, dont 9 millions pour Cherbourg. La réalisation du SNLE rassemble près de 1 700 personnes sur le site de Cherbourg, dont 1 100 au seul chantier de construction et achévement.
Quatrième de série, Le Terrible sera également le premier à mettre en oeuvre 16 nouveaux missiles balistiques M 51, ainsi que le système de combat SYCOBS, identique à celui qui sera embarqué sur les sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda.
________________________________________________

- Voir la fiche technique du SNLE Le Terrible

Naval Group | Actualité industrie navale de défense