Défense
Sous-marin : Le premier Scorpène malaisien regagne Cherbourg

Actualité

Sous-marin : Le premier Scorpène malaisien regagne Cherbourg

Défense

Après 90 jours passés à Lorient, le Tunku Abdul Rahman, premier sous-marin de type Scorpène pour la Malaisie, a regagné le site DCNS de Cherbourg pour sa Remise A Niveau Après Essais (RANAE). C'est dans les grands fonds du golfe de Gascogne que le sous-marin a réalisé avec succès ses essais industriels. Près de 420 heures de plongée ont permis de vérifier ses performances de vitesse, de tenue en immersion, de manoeuvrabilité mais aussi ses systèmes d'armes (sonar, tubes lance-torpilles), sa discrétion et tous ses organes de sécurité et de sauvetage. Jusqu'à fin septembre à Cherbourg, une cinquantaine de personnes mettront le Tunku Abdul Rahman en condition pour effectuer sa dernière ligne droite : les essais d'acceptation.

  Le Tunku Abdul Rahman  à Lorient(© : MER ET MARINE - G. LE CUNFF)
Le Tunku Abdul Rahman à Lorient(© : MER ET MARINE - G. LE CUNFF)

Le contrat a été signé en juin 2002 entre le gouvernement de la Malaisie, DCNS et l'espagnol Izar (devenu Navantia) et porte sur la fourniture de deux sous-marins de classe Scorpène, de prestations logistiques et de formation. La livraison du premier sous-marin est prévue début 2009 et le second quelques mois plus tard.
Conçus par DCNS, ces sous-marins font l'objet d'un développement en commun avec Navantia. Construits en France et en Espagne, ils répondent au même processus industriel. Ils bénéficient des innovations développées ces dernières années sur d'autres programmes, comme les SNLE-NG, et rassemblent les technologies les plus avancées, notamment dans les domaines de l'hydrodynamisme, de la discrétion acoustique et de l'automatisation.

  Le Tunku Abdul Rahman  à Lorient(© : DROITS RESERVES)
Le Tunku Abdul Rahman à Lorient(© : DROITS RESERVES)

  Le Tunku Abdul Rahman  possède deux diesels MAN-Pielstick (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Le Tunku Abdul Rahman possède deux diesels MAN-Pielstick (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

  Zone étanche devant le compartiment propulsion (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Zone étanche devant le compartiment propulsion (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

  Le Scorpène peut loger 37 hommes (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Le Scorpène peut loger 37 hommes (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

  sanitaires (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
sanitaires (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

  Vue du kiosque (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Vue du kiosque (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

  Zone Le Tunku Abdul Rhaman à Cherbourg (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Zone Le Tunku Abdul Rhaman à Cherbourg (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

  Le bâtiment lors de sa mise à flot, en octobre 2007 (© : DCNS)
Le bâtiment lors de sa mise à flot, en octobre 2007 (© : DCNS)

  Le Tunku Abdul Rahman  à Lorient(© : MER ET MARINE - G. LE CUNFF)
Le Tunku Abdul Rahman à Lorient(© : MER ET MARINE - G. LE CUNFF)

  Le Tunku Abdul Rahman  à Lorient(© : MER ET MARINE - G. LE CUNFF)
Le Tunku Abdul Rahman à Lorient(© : MER ET MARINE - G. LE CUNFF)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense