Défense
Sous-marins : DCNS veut remettre à plat la coopération avec les Espagnols

Actualité

Sous-marins : DCNS veut remettre à plat la coopération avec les Espagnols

Défense

Apprendre à un partenaire les rouages d'une technologie et le voir ensuite s'ériger en concurrent avec ses propres armes... Pour DCNS, l'attitude de Navantia en marge du programme Scorpène est proche d'atteindre le point de non retour. « Nous ne sommes pas satisfaits de la coopération telle qu'elle est aujourd'hui. Il y a une quinzaine d'années, nous nous étions engagés à travailler ensemble avec l'objectif de réaliser un sous-marin à l'export et pour la marine espagnole. Or, il s'avère que l'Espagne développe avec les Américains un projet national, le S80, où il n'y a pas d'équipements français ni européen », explique Jean-Marie Poimboeuf, président de DCNS. Si le feu couve depuis longtemps, les Français ont, cette fois, décidé de passer

Naval Group