Défense
Sous-marins en détresse : Grandes manoeuvres de l'OTAN au large de l'Espagne

Actualité

Sous-marins en détresse : Grandes manoeuvres de l'OTAN au large de l'Espagne

Défense

Pour la première fois, un sous-marin russe doit participer à l'exercice de sauvetage Bold Monarch, organisé tous les trois ans par l'OTAN. Devant se dérouler du 30 mai au 10 juin près de Carthagène, en Espagne, ces manoeuvres vont impliquer le NSRS (Nato Submarine Rescue System), nouveau système de sauvetage de sous-marin européen, développé par la France, la Grande-Bretagne et la Norvège. Au total, environ 2 000 militaires et civils, originaires d'une vingtaine de pays, ainsi que de nombreux bâtiments et aéronefs seront réunis pour cette nouvelle édition de Bold Monarch. « L'objectif principal de l'exercice est de développer la coopération internationale pour les opérations de sauvetage de sous-marins en détresse. Des sous-marins italien (type 212 A), portugais (type 209 PN), russe (type Kilo), espagnol (type Agosta) et turc (type 209) seront posés sur le fond d'une zone côtière réservée au nord-est de Carthagène. Les systèmes de sauvetage venus d'Italie, des Etats-Unis, de la Russie, ainsi que NSRS mettront tout en oeuvre pour secourir les sous-mariniers en détresse. Des plongeurs spécialisés et des équipes médicales originaires de plusieurs pays, dont la France, seront confrontés aux pathologies spécifiques des naufragés liées aux variations de pression. Des unités aériennes seront également déployées pour faciliter le repérage des sous-marins », explique la Marine nationale, qui sera fortement impliquée dans Bold Monarch.

 Le NSRS sur un sous-marin (© : EMMANUEL DONFUT/ BALAO)
Le NSRS sur un sous-marin (© : EMMANUEL DONFUT/ BALAO)

L'équipe française du NSRS (32 officiers, officiers-mariniers, médecins et infirmiers) sera accompagnée des moyens d'intervention de la CEPHISMER (ROV Ulysse, système de dépressurisation et de ventilation d'un sous-marin en détresse et de leur scaphandre atmosphérique) et des spécialistes du SHOM.
Le moment fort de « Bold Monarch » sera l'action coordonnée de tous les moyens pendant 48 heures avec pour objectif l'évacuation puis le traitement de 150 sous-mariniers « rescapés » incluant plusieurs blessés graves simulés. « Cet exercice, par son réalisme, est l'occasion idéale pour un grand nombre de nations, notamment asiatiques et sud-américaines, d'envoyer des observateurs et de partager cette expérience unique pour tous les pays qui mettent en oeuvre des sous-marins », souligne l'Etat-major de la flotte française.
____________________________________________________

- Voir notre dossier sur le système NSRS

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française