Défense
Squale : Le nouveau vecteur d’infiltration du 13ème RDP
ABONNÉS

Focus

Squale : Le nouveau vecteur d’infiltration du 13ème RDP

Défense

Les commandos du 13ème régiment de dragons parachutistes développent leurs capacités nautiques en se dotant de nouvelles embarcations semi-rigides. Afin de réponde aux besoins de cette unité en matière de missions d’infiltration depuis la mer et à travers les fleuves, une première embarcation avait été acquise en 2008 auprès du constructeur français Sillinger, en l’occurrence un semi-rigide de 9 mètres doté d’une propulsion inboard de 320 cv.

Les expérimentations conduites avec ce modèle ont conduit au développement du programme VNI (vecteur nautique d’infiltration) qui a donné naissance au Squale. Sa réalisation a été confiée à un autre chantier, en l’occurrence Ufast. Ce dernier a travaillé en étroite collaboration avec les opérateurs du 13ème RDP, la Section Technique de l’Armée de Terre (STAT) et le Commandement des Forces Spéciales Terre (CFST), avec une implication marginale de la Direction Générale de l’Armement (DGA). « Fabriquée en moins d’un an, cette embarcation originale et innovante a bénéficié d’un processus adapté, de l’expertise des opérateurs des forces spéciales Terre et de celle des PME françaises. Réalisé par le chantier Ufast, basé à Quimper, le Squale concourt à la préservation de la souveraineté industrielle nationale en étant fabriqué dans toutes ses composantes par des TPE et des PME 100 % françaises », souligne-t-on à l’état-major de l’armée de Terre.

Livré fin 2017 par le chantier breton, le premier Squale a d’abord été testé dans le bassin d’Arcachon et est désormais opérationnel. Manifestement satisfait de cette embarcation, le ministère des Armées vient de passer commande de deux autres exemplaires. Au sein du 13ème RDP, unité d’élite spécialisée dans le renseignement, les nouveaux Squale seront comme leur aîné affectés au 2ème escadron du régiment, qui dispose d’une spécialité nautique permettant une intervention sur et sous l’eau, en mer, sur les fleuves et les rivières.

 

 

(

(©  UFAST)

 

Du type RIB 9.40 SF-WJ, le Squale est une embarcation dont la coque en composite est réalisée en infusion. Elle est équipée d’une défense gonflée sur laquelle est appliqué un revêtement polyuréthane anti abrasion et anti crevaison. Très robuste, l’ensemble doit pouvoir le cas échéant résister à des tirs adverses. 

Avec une longueur hors tout de 9.95 mètres pour une masse d’environ 5 tonnes, il présente un tirant d’eau de seulement 70 centimètres en charge, ce qui lui permet d’évoluer en eaux très peu profondes. Très manoeuvrant, cet engin est capable de filer à plus de 40 nœuds grâce à une propulsion inboard composée de deux moteurs de 350 cv chacun et deux hydrojets. L’autonomie est importante, puisqu’elle atteint au moins 200 milles à 30 nœuds. Une attention toute particulière a été apportée au niveau sonore du bateau, qui est dit-on extrêmement silencieux, condition impérative pour assurer la discrétion requise par les missions qui lui sont dévolues.

Hélitreuillable, aéro-transportable et aéro-largable, le Squale offre une capacité d’emport de 1.8 tonne, soit jusqu’à 15 commandos équipés dont 5 membres d’équipage (3 servants d'armes, 1 pilote, 1 chef de raid et/ou chef d'embarcation) et 300 kilos de matériel. L’armement comprend une mitrailleuse lourde de 12.7mm et deux de 7.62mm, avec la possibilité de pouvoir ultérieurement intégrer des missiles légers (on peut penser par exemple au MMP testé avec succès sur les ECUME des commandos marine).

 

Le premier Squale du 13ème RDP (

Le premier Squale du 13ème RDP (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le premier Squale du 13ème RDP (

Le premier Squale du 13ème RDP (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le premier Squale du 13ème RDP (

Le premier Squale du 13ème RDP (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Ufast