Construction Navale
StakePoint : Une application de gestion collaborative de projets

Actualité

StakePoint : Une application de gestion collaborative de projets

Construction Navale

Architecte naval de formation, Maarten Mostert, qui a notamment travaillé aux chantiers de Saint-Nazaire pendant une dizaine d’années, a créé en 2015 StakePoint. La jeune start-up toulonnaise a développé une application de gestion dont l’objectif est d’améliorer l’organisation de projets collaboratifs autour de deadlines et d’objectifs communs. Cela, en optimisant les ressources humaines et matérielles, en réduisant le temps perdu et en anticipant les besoins en fonds de roulement (trésorerie).

Lauréate de Var Entreprendre, Var Initiative et de l’Accélérateur TVT innovation (Maison du numérique et de l’innovation à Toulon), l’application a été mise en ligne en septembre 2015 et rencontre depuis un beau succès, avec à ce jour plus de 13.500 utilisateurs dans le monde.

C’est sur la base de son expérience professionnelle, qui lui a notamment permis de travailler à la conception et la réalisation de l’ancien NGV de la SNCM, du yacht Kogo ou encore du paquebot Queen Mary 2, que Maarten Mostert a eu l’idée de créer StakePoint. En charge dans sa précédente vie d’équipes d’ingénieurs spécialisés, de superviseurs et d’effectifs en sous-traitance allant de 120 à 450 personnes, l’architecte naval a estimé qu’il était possible d’améliorer les outils existant afin de fluidifier la gestion de projets complexes pour lesquels travaillent de nombreux intervenants.

Après avoir officié aux chantiers nazairiens depuis 1998, Maarten Mostert a rejoint en 2009 CNIM, où il a maturé son projet. Le groupe a d’ailleurs utilisé une première version de StakePoint en 2011. Deux ans plus tard, il décide de lancer sa propre société et, en septembre 2015, l’application définitive est lancée sur le marché.

Disponible sous Mac et Windows, StakePoint est développé pour les managers, chefs de projets, responsables production, responsables de bureaux d’études, chargés d’affaires, planificateurs, acheteurs ainsi que tous les membres opérationnels des équipes. Cette technologique, utilisable dans de nombreux secteurs d’activités, a vocation à « apporter la gestion de portefeuille des projets aux équipes et organisations, qui ont la maturité pour appliquer des techniques de planification pérenne ». Pour Maarten Mostert, « nous sommes surtout convaincus qu'une solution de gestion de portefeuille de projets ne doit pas devenir une usine à gaz mais qu’elle doit rester fluide, intuitive et facile d’utilisation pour tous les membres de l'équipe».

L'application a été imaginée pour rendre les grands projets des organisations complexes accessibles à tous. Connectée ou pas, l’architecture Cloud permet aux utilisateurs de bénéficier d’une application toujours disponible. La réplication des données se met en route aussitôt la connexion rétablie. StakePoint intègre le traçage des projets et la gestion de la valeur pour faire des prévisions de projets réalistes. Il utilise un modèle de chemin critique en continu pour une meilleure compréhension et la maitrise de la planification. Conçu pour Mac & Windows, StakePoint introduit également une navigation matricielle pour améliorer la visibilité des projets à travers les engagements, les courbes d’avancement et les charges de ressources à travers les différents projets. L’importation et l’exportation des fichiers MS-Project est sans limite et la création des fichiers PDF se fait jusqu’au format A0.

StakePoint intègre le traçage des projets et la gestion de la valeur pour faire des prévisions de projets réalistes, puis exploite un modèle de chemin critique en continu pour une meilleure compréhension de la planification. Cela permet de travailler en collaboration avec un nombre illimité d’utilisateurs qui partagent la même base de données. L’outil offre une interface graphique interactive avec les charges intégrées au Gantt qui permet de planifier mieux et plus rapidement les ressources à travers les projets. StakePoint utilise aussi la gestion de la valeur pour savoir précisément si les dépenses sont en correspondance avec les prévisions et les avancements sur les tâches. Il permet d’analyser en continue les chemins critiques et les points bloquants avant que les retards s’accumulent. Enfin, selon ses concepteurs, en utilisant son découpage matriciel, on démontre facilement les origines des dérives budgétaires et les problèmes de délais.