Croisières et Voyages
Star Clippers n'a pas fait une croix sur le cinq-mâts Flying Clipper
ABONNÉS

Actualité

Star Clippers n'a pas fait une croix sur le cinq-mâts Flying Clipper

Croisières et Voyages

Au début du mois, on apprenait que Tradewinds Voyages UK, une toute jeune société créée au Royaume-Uni le 7 février dernier sous le statut d’agent de voyages, devait exploiter à compter de mars 2021 le grand voilier de croisière Flying Clipper construit par Brodosplit. Un navire commandé par Star Clippers mais que ce dernier n’a pas pu réceptionner suite à un grave désaccord avec le chantier croate quant au paiement de certains surcoûts liés à des modifications et à l’important retard que la construction du bateau a connu. A l’issue d’un premier round juridique, Brodosplit, qui demeure donc propriétaire du navire puisqu’il n’a pas été livré, a été d’après les media croates autorisé par la justice à l’exploiter.

Le contentieux juridique n’est, pour autant, pas terminé. L’armateur suédois Mikael Krafft, qui a fondé Star Clippers il y a 30 ans, semble en effet être déterminé à récupérer le bateau. « Nous voulons être clair quant au fait que Star Clippers n’est pas affiliée à Tradewinds Voyages UK. Star Clippers n’a pas non plus donné la permission à Tradewinds Voyages UK d’utiliser la marque déposée Flying Clipper ni à opérer le Flying Clipper », a expliqué la compagnie dans un message à ses

Star Clippers | Toute l'actualité la compagnie de voiliers de croisière