Croisières et Voyages
Star Clippers ne va pas récupérer son cinq-mâts construit en Croatie
ABONNÉS

Actualité

Star Clippers ne va pas récupérer son cinq-mâts construit en Croatie

Croisières et Voyages

Le contentieux qui oppose la compagnie Star Clippers et le chantier croate Brodosplit, auquel elle a commandé en 2015 un imposant voilier de croisière qui devait prendre le nom de Flying Clipper, vient de franchir une étape décisive. Aux Pays-Bas, la cour arbitrale chargée de juger le litige a rendu sa décision finale, qui ne peut faire l’objet d’un appel. Le chantier croate voit ses réclamations financières à l’encontre de Star Clippers rejetées, et il devra payer des compensations à la compagnie. Il va néanmoins pouvoir conserver et exploiter le navire, sur lequel Star Clippers, sauf retournement ultérieur, doit faire une croix. On apprend au passage par l’armateur que le chantier aurait tenté d’obtenir des saisies sur comptes et même celle du plus grand de ses trois voiliers de croisière, le Royal Clipper. « Le tribunal a décidé que Brodosplit avait agi illégalement à l'encontre de Star Clippers », affirme la compagnie, selon laquelle le chantier « a été condamné à effectuer des

Star Clippers | Toute l'actualité la compagnie de voiliers de croisière