Vie Portuaire
Stratégie portuaire nationale : le Sénat déçu par le document du gouvernement
ABONNÉS

Actualité

Stratégie portuaire nationale : le Sénat déçu par le document du gouvernement

Vie Portuaire

Le 7 avril, la commission de l’aménagement du territoire et développement durable du Sénat a publié un rapport sur la Stratégie portuaire nationale. Pour les élus du Palais du Luxembourg, la SNP laisse un goût amer. Un article d'Hervé Deiss de Ports et Corridors

Depuis 2013, le Sénat demande la redéfinition de la Stratégie portuaire nationale (SNP). Présentée au Havre le 22 janvier lors du Comité interministériel de la mer (Cimer), la Stratégie portuaire nationale a finalement été publiée. La SNP « en tant qu’elle fixe un cap au développement des ports français pour les dix prochaines années, fait écho aux observations formulées par la commission. Toutefois, plusieurs sujets d’importance auraient mérité d’être pris en compte », indique le rapport du Sénat.

Cinq points en angle mort

Or, le gouvernement n’a pas saisi l’opportunité de la proposition de loi adoptée par les sénateurs le 8 décembre. Cela « aurait permis un débat et des avancées concrètes sur nombre de points. » Plusieurs points, cinq précisément, sont encore dans « un angle mort » selon le rapport.

Le pilotage stratégique : moitié moins longtemps

Le premier point situé dans l’ombre de cette stratégie vise la gouvernance portuaire (

Divers Ports