Student Port : le Propeller Club du Havre se mobilise pour les futurs officiers

Actualité

Student Port : le Propeller Club du Havre se mobilise pour les futurs officiers

Accompagner les élèves officiers et futurs professionnels maritimes dans leur scolarité et leur découverte du secteur, c’est la vocation des Student Ports, créés par les Propeller Clubs à Marseille, Nantes, le Havre et Lyon. Les étudiants sont régulièrement invités par les membres des clubs qui, selon la solide tradition de solidarité des gens de mer, les aident à trouver des stages et des embarquements.

Au Havre, le Student Port existe depuis 1995. Jean-Pierre Bellec en est le responsable depuis une dizaine d’années. « La marine marchande est une part essentielle de l’identité havraise. Il est important pour nous de maintenir ce lien et cette présence d’officiers de marine marchande qui travaillent dans tout le tissu maritime et industriel de la région ».

Le Propeller Club havrais, à l’instar de ses homologues, effectue donc ce lien. Ce dernier a quelque peu évolué ces dernières années, notamment parce que les élèves de l’ENSM effectuent désormais leurs trois premières années à Marseille. « Il n’y a désormais au Havre que les dernières années de formation du cycle polyvalent. En revanche, nous avons vu l’arrivée de la nouvelle formation Officier Chef de Quart Passerelle International ». Lancé à la rentrée 2015, ce cursus de trois ans forme des officiers pont monovalent qui se destinent à une carrière sous pavillons étrangers, avec notamment trois secteurs privilégiés : la croisière, le yachting et l’offshore.

Accompagner les OCQPI

« Nous avons été mis en relation avec ces nouvelles promotions et des étudiants nous ont rapidement fait part de certaines de leurs préoccupations. La première étant celle que leur formation ne débouchait sur aucune perspective d’obtenir un brevet de commandement. La seconde portant sur leurs difficultés à trouver des contacts pour des embarquements dans des compagnies étrangères ». Le Propeller Club a donc mis en œuvre son réseau pour venir en aide à cette toute nouvelle catégorie de futurs officiers.

« La question de l’obtention d’un brevet de commandement était importante. Ces élèves visent des carrières notamment au yachting : dans ce secteur on demande beaucoup de commandants et de seconds, il est donc impératif de pouvoir avoir un brevet adéquat, avec la possibilité de commander. Nous avons échangé à ce sujet avec la direction de l’ENSM et cette question devrait être résolue avec l’obtention d’un brevet de capitaine 3000 à la sortie de la formation OCQPI ».

Sur la question des embarquements, les membres du Propeller se sont également mobilisés. « Nous avons pu aider plusieurs élèves à trouver des stages, notamment chez Aida dont les paquebots escalent régulièrement au Havre. Nous avons également pu leur fournir des conseils d’armements internationaux pour les aider dans leurs candidatures. Actuellement, sur la quinzaine d’élèves de deuxième année d’OCQPI, une dizaine a déjà trouvé un embarquement ». 

 

Port du Havre