Construction Navale
STX Corée : Un rapport financier préconise la continuation de l’activité

Actualité

STX Corée : Un rapport financier préconise la continuation de l’activité

Construction Navale

STX Offshore & Shipbuilding, actionnaire principal de STX France, a plus de valeur financière en poursuivant son activité qu’en étant liquidé : voici les conclusions d’EY Han Young, cabinet d’audit mandaté dans le cadre du placement en redressement judiciaire du constructeur sud-coréen. Selon le quotidien britannique Fairplay, qui a eu accès au rapport, les auditeurs ont évalué à 1.1 milliard de dollars la valeur de STX O&S si le chantier devait continuer son activité, alors qu’une liquidation ne rapporterait que 830 millions de dollars.

EY Han Young doit fournir un rapport définitif en août. STX O&S doit, de son côté, présenter un plan de réhabilitation, le 9 septembre, au tribunal coréen qui l’a placé en redressement judiciaire. Le constructeur enregistre des pertes records depuis plusieurs années, suite à la chute du marché de la construction navale et à des politiques commerciales qui l’ont vu proposer des prix cassés pour gagner des contrats. Malgré plusieurs injections de liquidités, STX s’est retrouvé gravement endetté et à court de trésorerie. Ses créanciers, devenus ses propriétaires (le capital est détenu à 97.46% par des banques, avec 48.15% pour la Korean Development Bank et le reste partagé entre NH Bank, Export Import Bank of Korea, Woori Bank, Shinhan Bank et Korea Exchange Bank) ont émis des doutes quant à la capacité du groupe à se maintenir dans le secteur ultra-concurrentiel de la construction navale. 

Quant à l'aspect politique, le gouvernement de Séoul sera peut être tenté de restructurer la navale du pays, dont les trois principaux acteurs, Daewoo, Hyundai et Samsung, sont également en difficulté, fragilisant encore la position du quatrième constructeur. 

 

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire