Construction Navale
STX décroche la commande d'un navire de recherche polaire

Actualité

STX décroche la commande d'un navire de recherche polaire

Construction Navale

C'est une petite bulle d'oxygène pour les chantiers finlandais du groupe STX, où plusieurs centaines de licenciements ont été annoncés la semaine dernière faute de charge. Le département sud-africain des affaires environnementales vient de commander un navire de recherche polaire. D'un coût de 116 millions d'euros, ce bâtiment de 12.000 tonnes mesurera 134 mètres de long pour 21.7 mètres de large. Il pourra atteindre la vitesse de 14 noeuds et 5 noeuds dans un mètre de glace. Armé par 44 membres d'équipage (41 cabines), le navire disposera de logements pour 100 scientifiques ou passagers (46 cabines) et pourra embarquer 4000 m3 de fret. Il aura une plateforme et un hangar pour deux hélicoptères du type Puma.

Vue du futur navire polaire (© : STX EUROPE)
Vue du futur navire polaire (© : STX EUROPE)

Conçu comme une unité polyvalente, le futur bâtiment pourra servir, entre autres choses, comme navire de soutien, unité de recherche, brise-glace, navire d'expédition et transport de passagers. Il emmènera notamment des scientifiques et leurs équipements pour des études en Antarctique, dans le cadre du South African National Antarctic Programme. Disposant d'une importante autonomie, il pourra rester plusieurs mois en mer et servira de laboratoire flottant pour les études marines ou météorologiques. « Ce nouveau navire, outre sa mission de soutien, sera le catalyseur du renouveau de la capacité océanographique sud-africaine. Il attirera aussi la participation de scientifiques internationaux, contribuant ainsi qui contribuent aux projets de recherche liés aux nouveaux défis, comme la recherche sur les changements climatiques », estime Henry Valentine, du département sud-africain des affaires environnementales.
Construit au chantier STX de Rauma, qui travaille actuellement sur les deux nouveaux ferries de P&O, le navire sera livré à l'Afrique du sud au printemps 2012.

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)