Construction Navale
STX Europe a livré 38 navires l'an dernier

Actualité

STX Europe a livré 38 navires l'an dernier

Construction Navale

Le groupe européen de construction navale a annoncé cette semaine ses résultats pour 2009. L'an dernier, STX Europe a enregistré un EBITDA de 16.2 millions d'euros, contre une perte de 49 millions d'euros sur l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires de l'an dernier, soit 3.56 milliards d'euros, est quant à lui en baisse de 7.5% (3.85 milliards en 2008). Sur l'ensemble de 2009, le groupe a livré 38 navires (dont 7 au dernier trimestre), les plus importants étant les paquebots Oasis of the Seas (2700 cabines) et MSC Splendida (1637 cabines). Les prises de commandes (10 navires et trois petits projets), plutôt maigres, n'ont atteint que 1.09 milliard d'euros, contre 1.23 milliard en 2008. Quant au carnet de commandes, il a littéralement fondu en un an, n'atteignant que 3.02 milliards d'euros au 31 décembre 2009, contre 5.84 milliards au 31 décembre 2008. Il reste à STX Europe 52 navires à construire et deux projets de conversion à mener à bien, ainsi qu'un contrat de maintenance (les bâtiments de ravitaillement de la marine française).

Le Skandi Santos, livré fin 2009 (© : STX EUROPE)
Le Skandi Santos, livré fin 2009 (© : STX EUROPE)

L'offshore se porte bien

L'ex-groupe Aker Yards, repris en 2008 par le sud-coréen STX Shipbuilding, compte aujourd'hui 14 chantiers au Brésil, en Finlande, en Norvège, en Roumanie et au Vietnam ; ainsi que 50.01% des chantiers de Saint-Nazaire (STX France). L'ensemble représente 16.100 employés. Les sites se répartissent en deux grandes divisions. Les chantiers brésiliens, norvégiens, roumains et vietnamiens se consacrent à l'offshore et aux navires spécialisés. Dans ce domaine, les résultats de STX ont été bons en 2009, puisque la division Offshore & Specialized Vessels a affiché un EBITDA de 30.6 millions d'euros au dernier trimestre 2009 et de 78.7 millions d'euros sur l'année (contre une perte de 3.5 millions en 2008). Le chiffre d'affaires a atteint 1.56 milliard d'euros en 2009, contre 1.27 milliard en 2008. Sur ce segment, le carnet de commandes, bien que moindre par rapport à 2008, reste encore assez garni, d'autant que de nouveau contrats ont été enregistrés en fin d'année.

L'Oasis of the Seas (© : STX EUROPE)
L'Oasis of the Seas (© : STX EUROPE)

Les navires à passagers dans une mauvaise passe

La situation est en revanche beaucoup plus délicate pour la division Cruise & Ferries, qui rassemble Saint-Nazaire et les chantiers finlandais de Turku, Rauma et Helsinki. En 2009, cette division a généré un chiffre d'affaires de 1.83 milliard d'euros, contre 2.4 milliards en 2008. L'EBITDA, négatif, ressort à -25.6 millions d'euros sur l'année (contre +12.6 millions en 2008). Alors qu'Helsinki travaille pour le moment sur des projets de conversion de navires, Rauma (qui a engrangé en 2009 un bâtiment de recherche pour l'Afrique du sud) n'a plus que deux ferries à livrer en 2010 et 2011. La situation est encore plus délicate pour Turku, qui n'a plus que le paquebot Allure of the Seas à achever d'ici octobre. Même chose à Saint-Nazaire, dont les deux derniers paquebots (MSC Magnifica et Norwegian Epic) seront livrés fin février et mi-juin. Alors que les équipes commerciales constateraient un renouveau des projets au sein des compagnies de croisière, une commande est vitale cette année pour le maintien de l'activité. « Le groupe a vu des signes d'amélioration sur ce marché et est optimiste sur sa capacité à conclure de nouveaux contrats en 2010 », explique STX, dont les chantiers, en attendant, doivent supprimer des postes et recourir au chômage partiel.

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)