Construction Navale
STX Europe : L'offshore au plus haut, la croisière et les ferries à la peine

Actualité

STX Europe : L'offshore au plus haut, la croisière et les ferries à la peine

Construction Navale

Le groupe naval européen a communiqué hier ses résultats pour le premier trimestre 2010. Le chiffre d'affaires de STX Europe s'est établi à 655.2 millions d'euros, soit un repli de 41% par rapport aux trois premiers mois de 2009. L'EBITDA, c'est-à-dire le résultat avant impôts et taxes, a atteint 11.2 millions d'euros, en légère hausse par rapport au premier trimestre de l'an passé. Au sein du groupe, l'activité demeure contrastée. D'un côté, la division Offshore & Specialized vessels présente un EBITDA positif, à 37.2 millions d'euros, alors que la branche Cruise & Ferries est dans le rouge, avec un EBITDA ressortant à - 24.8 millions d'euros. Les chantiers spécialisés dans la construction de paquebots et de ferries souffrent d'un manque de commandes. Alors que les sites finlandais n'ont plus que l'Allure of the Seas et deux navires pour P&O Ferries à achever, Saint-Nazaire s'apprête à terminer le Norwegian Epic. La confirmation de la commande d'un nouveau paquebot pour MSC, attendue aujourd'hui, devrait donner au chantier français une bouffée d'oxygène. La situation reste néanmoins précaire.
A l'inverse, les chantiers de STX dédiés au marché de l'offshore et des navires spécialisés présentent toujours une solide activité et, bonne nouvelle, le carnet de commandes dans ce domaine s'est enrichi, ces derniers mois, de nouveaux contrats. La division Offshore & Specialized vessels concentre l'essentiel des 49 navires du carnet de commandes de STX Europe, dont la valeur est de 2.8 milliards d'euros.

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)