Construction Navale
STX Europe redresse la barre

Actualité

STX Europe redresse la barre

Construction Navale

Après plusieurs années difficiles, le groupe européen de construction navale a enregistré un bon cru en 2011. Son chiffre d'affaires a atteint 2.76 milliards d'euros, équivalent à celui de 2010, mais ses profits se sont nettement améliorés. Ainsi, STX Europe termine l'année avec un EBITDA de 318 millions d'euros, contre 121 millions d'euros en 2010. Les bénéfices avant impôt atteignent 265 millions d'euros, à comparer aux 32 millions de l'année précédente.
La filiale du groupe dédiée aux navires offshores et spécialisés, STX OSV, a vu son EBITDA bondir de 177 millions d'euros à 310.5 millions d'euros. Quant à a division Cruise & Ferries, principalement chargée de la réalisation de navires de croisière et de ferries, mais aussi de contrats dans l'offshore, le militaire et les énergies marines, elle se redresse enfin. Son EBITDA atteint 18.2 millions d'euros, alors qu'il était encore négatif (-62.9 millions d'euros) en 2010. L'année a, notamment, été marquée par la commande de quatre navires de croisières pour Hapag-Lloyd Cruises, Viking River Cruises et TUI Cruises, ce dernier ayant une option pour un second paquebot (certains contrats sont toutefois sujets à financements).
Quant au carnet de commandes, 2.87 milliards d'euros de nouveaux contrats ont été signés en 2011, contre 3.57 milliards d'euros l'année précédente. Fin 2011, 69 navires devaient être réalisés par STX Europe, pour une valeur de 4.42 milliards de dollars.

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)