Construction Navale

Fil info

STX France : Bruno Retailleau pousse l’entrée au capital d’entreprises ligériennes

Construction Navale

Bruno Retailleau, président de la région des Pays de la Loire, demande à Bruno Le Maire d’être reçu avec le pool d’entreprises ligériennes candidat à l’entrée au capital de STX France :

« La décision du Gouvernement de préempter temporairement STX permet de gagner du temps mais ne résout rien sur le fond.

En effet, il est essentiel que Fincantieri n’ait pas la majorité du capital des chantiers pour garantir nos intérêts stratégiques. Devant le refus de l’Etat italien de le comprendre, le Gouvernement se devait de faire jouer son droit de préemption avant la date couperet du 29 juillet.

Mais désormais, s’ouvre une nouvelle négociation, dans laquelle le Gouvernement a décidé de remettre sur la table sa proposition initiale, soit la moitié du capital de STX à Fincantieri. 50%, ce n’est pas la majorité mais c’est encore beaucoup et surtout c’est encore assez pour craindre que nos savoir-faire et nos emplois ne soient pas suffisamment défendus.

C’est pourquoi j’attends que le Gouvernement apporte toutes les garanties pour que nos intérêts soient protégés par le futur pacte d’actionnaires. J’y serai particulièrement attentif et je n’hésiterai pas, comme je l’ai déjà fait, à tirer la sonnette d’alarme si je m’aperçois que le nouvel accord ne préserve pas l’ancrage et les emplois de STX dans les Pays de la Loire. L’une de ces garanties serait que le pool d’entreprises ligériennes qui vient de proposer sa candidature puisse entrer au capital, aux côtés des salariés et éventuellement de la Région. C’est pourquoi je demande à Bruno Le Maire d’être reçu avec les chefs d’entreprises ligériens dans les meilleurs délais, pour étudier les conditions de cette entrée au capital ».