Construction Navale
STX France : Chronique d'une semaine surréaliste

Actualité

STX France : Chronique d'une semaine surréaliste

Construction Navale

Nous revenons, aujourd'hui, sur les coulisses d'une semaine et d'une journée comme rarement les chantiers de Saint-Nazaire en ont vécu. A l'image de la météo, le 25 février 2010 aura, dans l'estuaire de la Loire, commencé dans la tempête pour s'achever avec une belle éclaircie, malgré un ciel toujours menaçant. Les chantiers STX France ont, en tous cas, sans doute vécu l'un des jeudis les plus mouvementés de leur histoire. Pour mémoire, l'entreprise, confrontée à une très importante baisse de charge faute de commande, est en grande difficulté. La plupart des ateliers en production sont fermés et des centaines de salariés subissent des mesures de chômage partiel. En plus des 2400 salariés de STX, des milliers de sous-traitants sont concernés. Pour survivre, le chantier doit impérativement décrocher une nouvelle commande de paquebot, tous les espoirs étant depuis des semaines portés sur MSC Cruises, principal client de Saint-Nazaire. Depuis 2003, la compagnie italo-suisse a fait construire, ici, 8 paquebots, pour un montant total d'environ 3.5 milliards d'euros. Le dernier de ces navires, le MSC Magnifica, a été livré hier. A l'occasion de cet évènement, une nouvelle commande était espérée, STX et l'Etat (actionnaire du chantier à 33.34%) travaillant depuis des mois avec la compagnie pour boucler un montage financier rendu plus difficile suite à la crise (le projet est en attente depuis l'été 2008).

La grève des agents du port

Alors que le contrat MSC, vital pour le plan de charg

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire