Construction Navale
STX France : De nouveaux signes très encourageants dans l’éolien offshore

Actualité

STX France : De nouveaux signes très encourageants dans l’éolien offshore

Construction Navale

Les chantiers STX France de Saint-Nazaire et Alstom on signé le 6 décembre un protocole de collaboration exclusive portant sur la fabrication de pièces de transition d’éoliennes offshore. Il s’agit de grands cylindres en acier de 400 tonnes, 20 mètres de haut et  8 mètres de diamètre. Destinées à fixer les mâts des éoliennes à leurs fondations, ces pièces sont, au-delà de la structure métallique, dotées d’échelles, de rambardes et de différents équipements électriques.

L’accord conclu entre STX France et Alstom porte sur les projets du second appel d’offres français, ouvert sur deux sites (Noirmoutier et Le Tréport) et sur lequel deux consortiums sont en compétition : EDF Energies Nouvelles, Alstom et WPD Offshore d’un côté, GDF Suez, EDP, NeonenMarine et Areva de l’autre. Pour que Saint-Nazaire produise les pièces de transition destinées aux éoliennes Haliade 150 d’Alstom, il faudra donc que le consortium auquel appartient le groupe soit retenu par l’Etat sur au

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Energies Marines Renouvelables