Construction Navale
STX France : La CGT et FO peuvent mettre l’accord de compétitivité en échec (actualisé)

Actualité

STX France : La CGT et FO peuvent mettre l’accord de compétitivité en échec (actualisé)

Construction Navale

Après de longues et difficiles négociations, le projet d’accord sur la compétitivité a été présenté hier en Comité d’entreprise par la direction de STX France. La CFDT et la CFE CGC ont signé le texte, estimant qu’il en allait de la survie du chantier nazairien et du maintien des emplois. La CGT, à l’inverse, s’y oppose, refusant la remise en cause des acquis sociaux. Quant à Force Ouvrière, malgré le recul de la direction sur certains points, comme les 20 minutes de travail supplémentaire non rémunérées par jour, le syndicat estime que les concessions patronales ne sont pas suffisantes. Par conséquent, il n’a pas apposé sa signature à l’accord et, après consultation de ses adhérents, a donné à la direction jusqu’au 6 février pour répondre favorablement à trois de ses revendications (abandon de l’annualisation du temps de travail, limitation à trois ans du gel des jours ARTP

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire