Construction Navale
STX France : le contrat MSC n'est toujours pas entré en vigueur

Actualité

STX France : le contrat MSC n'est toujours pas entré en vigueur

Construction Navale

Plus de trois mois après l'annone d'une lettre d'intention et trois semaines après la signature de la « documentation technique et juridique », la commande aux chantiers de Saint-Nazaire du nouveau paquebot de MSC Cruises n'est toujours pas conclue. « Le contrat n'est pas encore entré en vigueur. Nous travaillons pour faire en sorte que le dossier soit bouclé le plus vite possible », explique-t-on chez STX France, où l'on se dit toujours « confiant ». La construction du navire, débutée en avril de manière anticipée, se poursuit. Après la découpe des tôles, la phase dé préfabrication, préalable à l'assemblage, vient de débuter. STX France poursuit, par conséquent, la construction du paquebot sur fonds propres, une solution inédite imposée par la nécessité de relancer l'activité dans les ateliers en sous-charge et, aussi, impérative pour respecter le planning prévoyant la livraison du « V32 » mi-2012. Pas question donc pour le constructeur d'interrompre la réalisation en attendant la signature définitive de MSC Cruises, solution qui lui ferait perdre du temps et, dit-on, beaucoup d'argent.
Dérivé des MSC Fantasia et MSC Splendida (333 mètres, 138.000 tonneaux, 1637 cabines), le futur paquebot comptera plus de cabines, soit 1751 au total. Le design des ponts et restaurants sera revu, alors que le MSC Yacht Club, espace privatif haut de gamme, sera agrandi. Le navire devrait, en outre, intégrer un nouveau système de propulsion et être doté d'un propulseur transversal supplémentaire pour améliorer sa manoeuvrabilité.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire