Construction Navale
STX France à l’heure du Très Grand Portique

Actualité

STX France à l’heure du Très Grand Portique

Construction Navale

Dans quelques mois, il dominera l'estuaire de la Loire, dépassant même en hauteur le tablier du pont de Saint-Nazaire. Un colosse appelé à devenir le plus puissant portique d’Europe et dont l’assemblage va bientôt débuter chez STX France. Alors que le chantier nazairien a réalisé les poutres de cet outillage, les deux « jambes » du Très Grand Portique (TGP) sont actuellement en mer, cap sur la France. Elles ont quitté le chantier STX de Dalian, en Chine, au début du mois, à bord de deux cargos d’une centaine de mètres ayant appareillé à 5 jours d’intervalle. Le premier, le Daniela, traverse actuellement l’océan Indien alors que le Jonas navigue à hauteur de Singapour. Leur arrivée à Saint-Nazaire est prévue fin août.

 

 

(© : STX SHIPBUILDING)

(© : STX SHIPBUILDING)

 

 

Les Chinois ne pouvaient réaliser l’ensemble dans les délais

 

 

Initialement, Dalian, filiale comme Saint-Nazaire du groupe sud-coréen STX Shipbuilding, devait réaliser l’intégralité du TGP mais, finalement, Saint-Nazaire a récupéré la fabrication des poutres, ne laissant aux Chinois que les pieds. Cela, pour des questions de délais de réalisation au regard du niveau de qualité souhaité. « Nous avions des exigences de qualité très importantes car un outil comme celui-ci soulève des charges énormes et doit durer très longtemps. Ainsi, le portique Krupp, que le TGP va remplacer, est opérationnel depuis 1968 et a encore du potentiel », explique Christophe Schenfeigel, directeur Fabrication et Etablissement de STX France. Seulement voilà, quand il a fallu appliquer le niveau de contrainte exigé par le chantier français, les Chinois ne se sont pas montrés capables de réaliser l’intégralité du projet dans le calendrier souhaité. « Ce n’est pas qu’ils ne pouvaient réaliser le TGP avec le niveau d’exigence demandé, puisqu’ils ont réalisé les pieds dont la qualité est comparable à ce que nous faisons ici, mais il leur fallait du temps. Ils ne pouvaient donc pas

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire