Construction Navale

Fil info

STX France : Réaction de la CFDT

Construction Navale

L'Etat a décidé de faire valoir son droit de préemption pour passer la date limite du 29 juillet et se donner du temps pour continuer les discussions avec Fincantieri, peut-être en dépassionnant quelque peu le débat avec l'Italie.

Ce n'est donc pas, pour l'instant, la rupture totale qui nous aurait renvoyé encore, pour de nombreux mois, voire années, dans une incertitude sur notre avenir.

Car nous avons toujours besoin d'un acteur industriel fort pour construire un véritable projet, soutenir notre développement, nos investissements, nos activités industrielles et commerciales et garantir nos contrats.

Mais nous comprenons et soutenons la position du gouvernement quant à la sauvegarde de notre savoir-faire et donc de nos emplois.

La CFDT approuve la dernière proposition faite par l'Etat où l'Italie et la France se partageraient à égalité le capital (et où les salariés deviendraient actionnaires, conformément à notre demande), sans majorité d'un côté ou de l'autre...

Souhaitons que la raison triomphe et que ce nouveau round de négociations ne dure pas trop longtemps non plus...

Communiqué de la CFDT, 27/07/17