Construction Navale
STX France : Trois candidats, trois projets et un avenir en jeu

Focus

STX France : Trois candidats, trois projets et un avenir en jeu

Construction Navale

Qui sont les trois candidats à la reprise des chantiers de Saint-Nazaire ? Pourquoi veulent-ils racheter l’entreprise ? Quels sont leurs ambitions et leurs projets ? Quelles menaces pèsent au-dessus du dernier grand constructeur civil français ? L’Etat a-t-il réellement les moyens de s’opposer à une offre indésirable ? C’est à toutes ces questions que nous tentons de répondre dans le dossier que nous publions aujourd’hui, à l'issue d'une longue enquête auprès des meilleures sources. 

Dans une semaine, les repreneurs potentiels de STX France devront avoir remis leurs offres au tribunal de Séoul, juridiction en charge de la restructuration STX Offshore & Shipbuilding. Plombé par l’effondrement des commandes de navires civils, gravement endetté et sous tutelle de ses banques créancières depuis 2013, le groupe sud-coréen, qui détient 66.66% des chantiers nazairiens, vend ses actifs afin d’éponger ses dettes. Un consortium emmené par le Néerlandais Damen et comprenant

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire