Construction Navale
STX France : Un plan de départs volontaires annoncé

Actualité

STX France : Un plan de départs volontaires annoncé

Construction Navale

Toujours confrontés à un important creux de charge, les chantiers de Saint-Nazaire semblent vouloir réduire leurs effectifs, qui sont aujourd'hui d'environ 3000 salariés (filiales comprises). Suivant l'accord signé récemment sur le chômage partiel, la direction de STX France ne peut, jusqu'en juin 2010, lancer un plan de licenciements, comme le groupe l'a fait la semaine dernière pour son chantier de Turku, en Finlande (400 suppressions de postes). En revanche, la direction a convoqué, pour vendredi, une réunion extraordinaire du Comité d'Entreprise. L'ordre du jour porte sur un « plan de départs volontaires ». Au siège de l'entreprise, on se refuse, d'ici là, à donner des précisions quant au projet. Du côté des syndicats, c'est l'attente. « L'annonce du projet de plan de départs volontaires confirme nos craintes. Ces dernières semaines, FO a revendiqué, négocié puis signé l'accord sur le chômage partiel qui comporte une garantie essentielle : jusqu'à fin juin 2010, la direction n'a pas le droit de faire un plan de licenciement. Sans cet accord, aujourd'hui, nous ne serions pas devant un plan de départs volontaires mais bien face à un plan de licenciements », affirme Force Ouvrière.

« Le pire a été évité »

A la CFTC, également, on estime que « le pire a été évité » grâce à l'accord récemment signé. « Nous serions autrement dans une phase de licenciements. Il faut voir, maintenant, ce qui va être proposé et ce qui peut être négocié. Mais, dans le cadre de départs volontaires, les salariés restent moteurs car ce sont eux qui décideront s'ils veulent construire leur carrière ailleurs ». Comme à la CFTC, à la CFE-CGC, on attend les précisions de la direction quant à son projet. « Il faudra faire attention au problème de la perte de compétences. Déjà, avec les départs amiante, la plupart des salariés les plus âgés, et donc les plus expérimentés, sont partis. Or, en dessous d'un certain seuil, on ne peut plus assurer l'excellence ».
Pour l'heure, le carnet de commandes de STX France compte deux paquebots, livrables en mars et juin 2010, ainsi qu'un bâtiment de projection et de commandement pour la Marine nationale (livraison prévue en 2010). Afin de garnir ses ateliers, STX espère engranger prochainement de nouveaux contrats, notamment dans la croisière et l'offshore. Les syndicats, de leur côté, appellent l'Etat (actionnaire à 33.34%) à intervenir, notamment en passant commande d'un 4ème BPC et en faisant pression sur Brittany Ferries afin que la compagnie bretonne lance la construction d'un nouveau navire.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire