Offshore
STX France va construire une sous-station électrique pour un parc éolien offshore

Actualité

STX France va construire une sous-station électrique pour un parc éolien offshore

Offshore

Les chantiers de Saint-Nazaire ont annoncé, hier, avoir décroché la commande d’une sous-station électrique destinée à équiper un champ d’éoliennes offshores en Europe du nord. STX France, qui doit livrer cette structure en 2014, n’a pas révélé le nom de son client, qui souhaite pour l’heure rester discret. Le contrat comprend les études d’industrialisation et la fabrication des piles, de la fondation de type jacket et du module électrique. L’ensemble représente 150.000 heures de travail pour le chantier nazairien. Certes, c’est peu au regard d’un paquebot, mais cette commande constitue une première victoire significative pour STX France, qui cherche à percer sur le secteur de l’éolien offshore. « C’est une étape très importante que franchit STX France et qui marque l’aboutissement de trois années d’efforts pour pénétrer le marché très prometteur des énergies marines renouvelables », souligne Laurent Castaing, directeur général de STX France. Cette annonce intervient quelques jours après que le chantier français ait dévoilé un concept novateur de fondation de type jacket pour éoliennes offshores. Cette structure, qui a reçu l’approbation du bureau de certification DNV, est présentée comme étant 10 à 15% moins onéreuse que ses concurrentes européennes. STX France mise beaucoup sur ce nouveau produit pour séduire les énergéticiens et turbiniers porteurs de projets de parcs offshores.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire