Construction Navale
STX France va s’agrandir et travailler avec d’autres chantiers européens

Focus

STX France va s’agrandir et travailler avec d’autres chantiers européens

Construction Navale

Extension du site et même, si besoin, allongement du bassin C, sous-traitance de grands blocs et coréalisation éventuelle de nouveaux navires supplémentaires à livrer d’ici 2020… Pour faire face à la saturation de son outil industriel et anticiper de nouveaux projets, le chantier STX France de Saint-Nazaire est à la recherche de partenaires capables de compléter ses moyens de production. En parallèle, il espère pouvoir lancer dès cette année son projet d’extension de ses emprises pour accroître ses propres capacités.

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Sous-traiter des blocs pour les navires de MSC ou RCCL

D’abord, il s’agit de trouver un ou plusieurs constructeurs pour réaliser de grands blocs, qui seraient ensuite transférés à Saint-Nazaire, probablement sous forme de sections, afin de compléter ceux fabriqués par STX France. Une pratique qui a déjà eu cours au début des années 2000, une demi-douzaine de blocs du Queen Mary 2 ayant, à l’époque, été réalisés en Pologne. Cette sous-traitance découle de la décision d’accélérer et d’amplifier le programme Vista (Meraviglia) de MSC Cruises. Ce dernier va voir, après la livraison des deux premières unités (E34 et F34 de 167.600 GT et 2246 cabines) en mai 2017 et début 2019, deux unités plus grosses (G34 et H34, 177.100 GT et 2444 cabines) sortir dès octobre 2019 et septembre 2020, au lieu

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire