Construction Navale
STX : J.M. Ayrault en appelle à l'Etat pour boucler le financement des commandes MSC

Actualité

STX : J.M. Ayrault en appelle à l'Etat pour boucler le financement des commandes MSC

Construction Navale

A défaut d'autres commandes rapides, les deux nouveaux paquebots envisagés par MSC Croisières font figure d'unique bouée de sauvetage pour les chantiers de Saint-Nazaire et, surtout, leurs sous-traitants. Annoncée à l'été 2008, cette commande a finalement été ajournée en décembre dernier. L'armateur, qui souhaitait renégocier les prix, a également fait face aux conséquences de la crise et, notamment, aux possibilités de financer un tel contrat, dont le montant est estimé entre 800 millions et 1 milliard d'euros. Pour Jean-Marc Ayrault, député maire de Nantes, l'Etat, qui possède 33.34% de STX France, doit intervenir au plus vite. « D'après les dirigeants de l'entreprise, il serait possible d'avoir deux commandes mais il manque un peu d'argent pour boucler le budget de cette opération, et notamment des garanties financières. J'ai appelé il y a quelques jours le directeur de cabinet de François Fillon. Vous savez que l'Etat est actionnaire et c'est vraiment lui, maintenant, qui peut débloquer le dossier », a expliqué vendredi dernier Jean-Marc Ayrault, sur l'antenne de nos confrères de France Bleu Loire Océan. Selon lui : « Si l'Etat arrive à boucler le plan de financement et surtout les garanties financières pour que ces deux commandes soient réalisées, alors on verra l'avenir pour les chantiers avec un peu plus de confiance. Nous avons un outil industriel formidable. Dans les périodes de crise il faut mettre le paquet, et là, l'action publique est nécessaire ».

derniers paquebots en achèvement

Dérivés des paquebots de la classe Fantasia mais un peu plus petits (315 mètres de long contre 333), les deux navires projetés par MSC Croisières permettraient de relancer rapidement l'activité des chantiers. Ces derniers n'ont plus, en effet, que deux paquebots en cours d'achèvement, dont un pour MSC, le Magnifica. Ce navire sera livré en mars prochain alors que le dernier paquebot du carnet de commandes, le Norwegian Epic, quittera Saint-Nazaire en mai 2010. Grâce à la notification, en avril dernier, d'un bâtiment de projection et de commandement pour la Marine nationale, l'Etat a fait redémarrer l'activité de production. Mais les ateliers d'usinage, rouverts en mai avec le BPC, s'arrêteront de nouveau en décembre faute de nouvelle commande (le BPC ne représente que 20% de la charge annuelle du site). Plus grave encore, les centaines d'entreprises sous-traitantes, qui réalisent 70% de la valeur d'un paquebot, vont voir progressivement leur activité diminuer. C'est pourquoi les deux nouveaux MSC sont vitaux, tant pour STX que pour ses fournisseurs et, bien évidemment, le maintien des compétences et savoir-faire dans le bassin d'emploi régional.
__________________________________________

- Voir le site de FRANCE BLEU LOIRE OCEAN

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire