Construction Navale
STX : Les chantiers finlandais n'ont plus que trois ferries à livrer

Actualité

STX : Les chantiers finlandais n'ont plus que trois ferries à livrer

Construction Navale

Après le départ de l'Armorique, livré lundi à Brittany Ferries, les chantiers STX de Rauma et Helsinki, en Finlande, n'ont plus que trois ferries dans leur carnet de commandes. A Rauma, l'achèvement du Baltic Queen, commandé par Tallink en 2007 pour 180 millions d'euros, avance rapidement. Dès le printemps, le navire de 212 mètres et 2800 passagers débutera son service commercial entre Tallin et Stockholm. Il ne restera alors plus aux chantiers finlandais de STX Europe que deux ferries à construire.
Commandés l'an dernier par P&O Ferries, deux unités de 210 mètres et 2000 passagers, d'un coût de 360 millions d'euros, doivent sortir du site de Rauma en 2010 et 2011. Elles seront destinées aux rotations entre Calais et Douvres, où P&O veut renouveler sa flotte de six ferries. Pour la seule année 2008, STX Europe (ex-Aker Yards) avait livré six navires de ce type. La situation devient donc très délicate pour les sites finlandais du groupe, d'autant que le contexte actuel ne laisse guère espérer de nouvelles commandes de ferries. STX doit également composer avec la diminution de la charge de travail sur son troisième chantier finlandais, Turku, spécialisé dans la construction de paquebots. On y travaille actuellement sur les Oasis et Allure of the Seas, deux géants de 225.000 tonneaux et 2700 cabines dont les livraisons sont prévues en décembre 2009 et en août 2010. Mais, ensuite, le carnet de commandes est vide et, déjà, les effets se font sentir sur l'outil de production. Ainsi, début janvier, l'entreprise a annoncé des mesures de chômage partiel pour un millier d'employés, sur les 2800 que compte Turku. Une partie du personnel doit être réaffectée vers Rauma mais, comme on l'a vu précédemment, ce chantier dispose d'une visibilité des plus réduites.

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)