Construction Navale
STX Lorient vend son premier navire doté de super-condensateurs

Actualité

STX Lorient vend son premier navire doté de super-condensateurs

Construction Navale

Cap l'Orient, la communauté d'agglomération de Lorient, a commandé aux chantiers STX France une navette électrique innovante. Equipé d'une propulsion électrique de nouvelle génération, ce navire «zéro émission», conçu en coopération avec Stirling Design International (SDI), architecte naval et designer du projet, est une première mondiale. Issue du programme de recherche et développement ECORIZON lancé en 2007 par STX, la navette, dotée d'une coque catamaran, est, en effet, pourvue d'un système de stockage d'énergie électrique composé de super-condensateurs. Grâce à cette solution innovante, brevetée par STX France, le bateau stocke une énergie propre (sans émission de CO2, de SOx et de NOx) en quantité strictement nécessaire à sa rotation, et peut recharger sur le temps d'une escale. « Son mode de propulsion respectueux de l'environnement offre une efficacité largement comparable aux solutions actuelles tout en restant économique à l'exploitation et à la maintenance. Elle est en outre particulièrement manoeuvrable et silencieuse, la rendant parfaitement adaptée aux opérations en environnement portuaire. La navette sera d'une discrétion parfaite tant pour les passagers que pour les riverains, grâce à une absence totale de bruit et d'odeur mais aussi au sillage réduit de ce catamaran », explique STX France.

Vue de la future navette  (© : STX FRANCE - SDI)
Vue de la future navette (© : STX FRANCE - SDI)

Le constructeur précise, de plus, que les performances hydrodynamiques du navire ne sont pas altérées par l'installation à bord des super-capacités. Livrable à l'été 2012, le catamaran commandé par Cap l'Orient mesurera 22.1 mètres de long pour 7.2 mètres de large. Affichant un tirant d'eau de 1.5 mètres, il sera doté de deux propulseurs azimutaux et pourra naviguer à 10 noeuds. La navette pourra accueillir 113 personnes, dont 3 à mobilité réduite, ainsi que 10 vélos. STX souligne que le confort des passagers a fait l'objet d'une attention particulière. Les emménagements sont clairs et accueillants alors que le salon, chauffé et climatisé, est également éclairé par des capots de toit permettant une ventilation naturelle.

Vue de la future navette  (© : STX FRANCE - SDI)
Vue de la future navette (© : STX FRANCE - SDI)

Un premier pas vers des ferries de grande taille

Conçue pour répondre aux contraintes d'une activité intense, sur de courts trajets, tout en respectant impérativement les cadences horaires d'un service régulier, la navette assurera des traversées sur la rade de Lorient. Elle sera réalisée par le site STX de Lanester. Le directeur du chantier morbihannais estime d'ailleurs que la première commande d'un navire de ce type ouvre la voie à d'autres développements. « Le saut technologique réalisé avec cette première commande est une étape vers le développement de ferries de plus grande taille où d'autres défis technologiques devront être résolus dans des délais très courts du fait de la compétition internationale et pour lesquels nous solliciterons le programme "Navire du Futur" des Investissements d'Avenir. Avec le contrat de construction de la barge de mise à l'eau d'hydroliennes, STX France se positionne résolument dans le secteur des énergies propres », explique Jean Roche.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire