Construction Navale
STX se sert de Saint-Nazaire pour faire pression sur le gouvernement finlandais

Actualité

STX se sert de Saint-Nazaire pour faire pression sur le gouvernement finlandais

Construction Navale

Se désengager de la Finlande pour concentrer ses activités de construction de paquebots en France ? C’est l’idée que laisse habilement circuler le groupe sud-coréen STX.  Ce dernier met la pression sur le gouvernement finlandais afin que celui-ci investisse plus dans la construction navale via, notamment, le soutien aux exportations. Alors que STX possède deux grands chantiers en Finlande, Turku et Rauma, spécialisés notamment sur les segment des navires à passagers, le groupe sud-coréen a été obligé de s’appuyer sur son chantier français de Saint-Nazaire pour décrocher la commande d’un troisième paquebot géant du type Oasis of the Seas (227.000 GT de jauge, 2700 cabines). Les deux premiers, livrés en 2009 et 2010, avaient pourtant été réalisés à Turku et ce sont les Finlandais qui avaient suggéré à l’armateur américain Royal Caribbean International de se doter d’un nouveau mastodonte de ce type, moyennant des conditions de financement avantageuses. Mais l’initiative finlandaise s’est échouée sur l’écueil du montage financier, le gouvernement d’Hel

Meyer Turku (ex-STX FINLAND) Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire