Défense
Suffren: gros plan sur le nouveau SNA français
ABONNÉS

Reportage

Suffren: gros plan sur le nouveau SNA français

Défense

« Dans ce jeu, il n’y a pas de médaille d’argent. Face aux adversaires il faut gagner et donc être le meilleur ». A Cherbourg, le 12 juillet, le chef d’état-major de la Marine nationale répond en conférence de presse à une question sur la valeur des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque du type Barracuda par rapport à leurs homologues étrangers les plus performants. L’amiral Christophe Prazuck, qui a servi dans les années 80 au sein des forces sous-marines françaises puis dans les années 90 sur frégate ASM, en est persuadé et l’affirme. Avec le Suffren, qui sera mis à l’eau dans les jours qui viennent en vue d’une livraison à l’été 2020, puis ses cinq sisterships appelés à rallier la flotte d’ici 2029, la France va disposer et pour longtemps de bâtiments au top niveau mondial. « Quand on a demandé à DGA ce que nous voulions pour remplir nos missions, nous avons évidemment demandé le meilleur. Et non seulement on a réclamé le meilleur, mais nous avons aussi voulu le meilleur de ce qui se fera encore dans quarante ans ».

 

L'amiral Prazuck avec l'amiral Rogel et le général Lecointre à Cherbourg le 12 juillet (© MER ET MARINE - VG)

L'amiral Prazuck avec l'amiral Rogel et le général Lecointre à Cherbourg le 12 juillet (© MER ET MARINE - VG)

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense