Marine Marchande
Sulfur Cap 2020 : Le grand bouleversement du shipping

Actualité

Sulfur Cap 2020 : Le grand bouleversement du shipping

Marine Marchande

La date approche à grands pas. Le 1er janvier 2020, le transport maritime devra se conformer aux nouvelles règlementations sur les soutes. Désormais, les navires ne pourront pas utiliser de soutes qui émettent plus de 0,5% de soufre dans l’atmosphère. Une réglementation éditée par l’OMI que Breakwave Advisors a décidé d’illustrer pour démontrer les impacts. Une diminution conséquente puisque les navires disposent aujourd’hui d’une tolérance jusqu’à 3,5% pour les émissions de soufre. Selon les consultants britanniques, cette nouvelle réglementation aura des impacts sur les producteurs. La baisse importante du prix des carburants à haute teneur en soufre sera compensée par la hausse des prix du diesel et des soutes à moins de 3,5%. D’autre part, les raffineurs attendent une meilleure rentabilité avec un raffinage plus important pour satisfaire cette réglementation.

Du côté économique, cette réglementation devrait jouer sur les taux de fret puisque les coûts des soutes vont augmenter. Des BAF (Bunker Adjustment Freight) vont être certainement appliquées. Une augmentation du taux de fret qui se répercutera sur le consommateur final. « Nous estimons que le total de l’impact pour les consommateurs sera de 240Md$ », indique Breakwave Advisors citant Goldman Sachs.

En 2018, le transport maritime a consommé quelque 3,5M de barils par jour, soit 5% de la demande mondiale. En 2020, la hausse des prix des carburants pour les navires devrait augmenter de 60Md$, soit environ 25%. Une des solutions proposée par les armateurs serait de réduire la vitesse. Or, si certains l’acceptent, d’autres font encore de la résistance en arguant que cela réduit la capacité des navires. Un argument que des écologistes retoquent directement en rappelant qu’aujourd’hui un grand nombre de navires sont à l’ancre. Cette réduction de vitesse des voyages permettrait l’utilisation d’une flotte plus grande.

Quant à l’installation de scrubbers pour capter les émissions de soufre, Breakwave Advisors note que seulement 1% de la flotte en est aujourd’hui dotée. Une aubaine pour les chantiers navals.

Voir l'infographie de Breakwave Advisors

Un article d'Hervé Deiss, de Ports et Corridors

Divers marine marchande