Construction Navale
CBS mise sur des innovations accompagnant la transition énergétique
ABONNÉS

Reportages

CBS mise sur des innovations accompagnant la transition énergétique

Construction Navale

Les coups résonnent fort sur l’aluminium dans l’atelier du Chantier Bretagne Sud (CBS), qui borde la ria d’Etel. Dans le hangar de 30 mètres de long, par 21 de large et 15 de haut, se serrent quatre bateaux. Tous très différents les uns des autres. Autour, gravitent les ouvriers du chantier de Belz (Morbihan). Et, au beau milieu, est planté un bureau derrière lequel Brendan, un salarié, est penché sur les études de détail. Il travaille en jumeau numérique. « Ce n’est pas pour frimer, c’est un vrai gain de temps », défend Yannick Bian, directeur du chantier qui fait partie du groupe varois Acti (300 salariés, spécialisé dans la chaudronnerie et la tuyauterie) depuis 2019. « Il n’y a plus de plan de montage ».

Drone de surface

L’utilisation de ce nouvel outil de simulation pour accélérer la conception reflète bien l’esprit du chantier. Presque centenaire (1929), cette institution de Pont-Lorois a construit « plus de 300 bateaux par le passé ». En sommeil à la fin du dernier millénaire, le chantier a été relancé en 2012 par l’architecte et ingénieur naval Yannick Bian, ancien de Naval Group. Depuis, il innove tous azimuts.

 

Yannick Bian. (© MER ET MARINE- GAEL COGNE)

Yannick Bian. (© MER ET MARINE- GAEL COGNE)

 

Dernière nouveauté, un drone autonome de surface de 9.8 mètres. Ce projet, sur lequel CBS tient encore à rester discret, est développé depuis 2014 avec un industriel français. Il a été brièvement présenté lor