Construction Navale
Sur le chantier du MSC Seaside

Reportage

Sur le chantier du MSC Seaside

Construction Navale
Croisières et Voyages

Ce paquebot adopte le design le plus original imaginé depuis une décennie et c’est le plus gros construit jusqu’ici en Italie. Sur les bords de l’Adriatique, dans la grande forme de construction du chantier Fincantieri de Monfalcone, le futur MSC Seaside est en cours d’assemblage. Après la découpe des premières tôles en juin 2015, un premier bloc a été mis sur cale en mars et, le 21 avril, est intervenue la traditionnelle cérémonie des pièces. Afin de porter chance au navire, une médaille a été soudée sur l’un des blocs inférieurs devant les représentants de MSC Cruises et de Fincantieri, avant que les deux portiques soulèvent ensemble l’imposante structure métallique et la positionnent dans la forme.

 

La cale de construction de Monfalcone (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La cale de construction de Monfalcone (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cérémonie des pièces (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cérémonie des pièces (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Des dizaines d’autres blocs, dont une partie est en cours de fabrication sur les aires de pré-montage de Monfalcone, viendront s’y ajouter dans les prochains mois avant la mise à flot du paquebot en fin d’année. L’armement à flot débutera alors en vue d’une livraison du MSC Seaside en octobre 2017. Il rejoindra ensuite les Etats-Unis pour être exploité au départ de Miami vers les eaux chaudes des Bahamas du golfe du Mexique.  

 

Le MSC Seaside (© MSC CRUISES)

Le MSC Seaside (© MSC CRUISES)

 

Plus de 5000 passagers

Le navire mesurera 323 mètres de long pour une largeur de 41 mètres, une hauteur de 72 mètres et un tirant d’eau de 7 mètres. Il pourra accueillir jusqu’à 5179 passagers (4140 en base double), servis par 1413 membres d’équipage. Côté jauge, une petite inconnue demeure, MSC annonçant officiellement 160.000 GT, Fincantieri 154.000 GT et l’architecte en charge du projet, que nous avons interrogé sur la question, l’estimant entre 152 et 153.000 GT.

Dans tous les cas, le MSC Seaside sera le paquebot le plus volumineux construit par Fincantieri, dépassant le Majestic Princess (143.700 GT), en achèvement à flot à Monfalcone pour une mise en service en 2017, tout comme le Carnival Vista (133.500 GT), qui sera livré cette semaine par le chantier italien.

 

Le MSC Seaside (© MSC CRUISES)

Le MSC Seaside (© MSC CRUISES)

 

Un nouveau concept proposé par Fincantieri

Spécialement conçu pour naviguer dans les régions ensoleillées, le MSC Seaside comptera 30.400 m² d’espaces publics intérieurs et surtout 13.100 m² de surfaces extérieures, ce qui constitue un record pour un grand paquebot moderne. Cette caractéristique a été obtenue grâce à un design très particulier, qui se distingue par un tiers arrière doté de superstructures étroites ayant permis d’aménager un vaste pont promenade en plein air, ainsi qu’un imposante terrasse à la poupe. Cette configuration est le fruit d’un concept imaginé par les bureaux d’études de Fincantieri et proposé à l’armateur, qui a été séduit par son originalité et ses atouts. « Habituellement, la cheminée est plutôt placée vers l’arrière et parfois, en fonction du design des navires, le centre de gravité est complexe, ce qui impose de modifier la forme ou la disposition des poids. Ici, nous avons choisi de placer les machines au centre, ce qui équilibre naturellement le bateau », explique Maurizio Cergol. A la tête du département Marketing et Développement de Nouveaux Concepts chez Fincantieri, cet architecte, qui travaille depuis plus de 30 ans dans le groupe, a dessiné 45 des 72 paquebots sortis des chantiers italiens depuis le début des années 90.

 

Les architectes Antonio di Nenno et Maurizio Cergol (© MER ET MARINE - VG)

Les architectes Antonio di Nenno et Maurizio Cergol (© MER ET MARINE - VG)

Aménagement général du MSC Seaside 

Aménagement général du MSC Seaside 

 

Retour au positionnement central des machines

Avec le MSC Seaside, les ingénieurs sont en fait revenus à la disposition des navires d’autrefois, quand les chantiers ne disposaient pas de tous les moyens de calcul actuels et avaient donc l’habitude de placer les moteurs, chaudières et cheminée(s)   en position centrale pour garantir la stabilité de la plateforme. Aujourd’hui, ce retour aux sources offre différents avantages : « Nous avons moins de calculs de structure à réaliser car ce concept réduit les efforts et permet aussi d’optimiser le poids du navire, qui est structurellement moins stressé ». Avec un devis de masse qui pourrait être diminué, selon les estimations, jusqu’à 10% environ. « Le fait que les superstructures soient étroites sur à peu près la moitié de la longueur, à l’arrière mais aussi à l’avant, accroît aussi la stabilité et offre un pourcentage de cabines avec balcon supérieur. C’est aussi grâce à cela que nous avons pu créer ces vastes espaces extérieurs, beaucoup plus importants que ce que l’on trouve habituellement sur les grands navires et qui redonnent aux passagers une proximité immédiate avec la mer ».

La disposition des machines et de la cheminée a, par ailleurs, permis d’optimiser les espaces intérieurs, avec des zones publiques organisées autour du conduit d’échappement central. « L’aménagement permet une circulation simple et fluide alors que la position centrale des machines a permis de n’installer que deux cages d’escaliers et de limiter le nombre de cloisons anti-incendie ».

 

La promenade (© MSC CRUISES)

La promenade (© MSC CRUISES)

 

La promenade extérieure

Alors concrètement, que va-t-on trouver à bord du MSC Seaside. A l’occasion de la cérémonie des pièces à Monfalcone jeudi dernier, la compagnie a levé le voile sur une bonne partie des espaces publics.

Avec d’abord cette fameuse promenade, aménagée tout autour du navire au pont 8. S’étalant aux endroits les plus larges sur une dizaine de mètres, elle coiffera les canots de sauvetage et tenders. On y trouvera des terrasses de bars, des canapés, chaises longues, ainsi que la partie extérieure de l’Aurea Spa. Ce dernier ne sera donc pas, comme habituellement chez MSC, installé en haut du navire. Le centre de bien-être occupera 2500 m2 et comprendra des salles de massage et de traitement, des thermes, un grand espace fitness, doublé de salles pour les cours collectifs ou particulier (spinning et yoga notamment), le tout avec vue sur la mer et la présence d’un solarium avec une terrasse équipée de cabanas pour se relaxer à l’air libre.

 

 

Le Buffet en bas

Pour la première fois également, le restaurant en self-service sera également installé sur la partie basse du navire (avec une annexe sur les ponts supérieurs). « Habituellement, le buffet est situé en haut près du pont piscines mais avec le MSC Seaside, nous avons cherché à intégrer le maximum d’espaces en bas afin de proposer une nouvelle approche et répondre au souhait de nombreux passagers de retrouver une proximité avec la mer, de la voir, de la ressentir. La promenade est aménagée de telle sorte qu’il y aura une vraie interaction entre les espaces intérieurs et l’extérieur », soulignent Maurizio Cergol et Antonio Di Nenno, architecte au département Constructions Neuves de MSC Cruises.  

 

Le buffet (© MSC CRUISES)

Le buffet (© MSC CRUISES)

Terrasse du buffet (© MSC CRUISES)

Terrasse du buffet (© MSC CRUISES)

 

Un atrium vitré sur quatre ponts avec passerelle extérieure

Ce sera le cas pour le gigantesque atrium, qui se déploiera sur toute la largeur du navire, juste derrière le conduit de la cheminée. Haut de quatre ponts (5 à 8), il sera sur chaque côté doté d’une immense baie vitrée incurvée, le passage à ce niveau entre les parties avant et arrière de la promenade se faisant au moyen d’une passerelle dont le sol sera lui aussi en verre, donnant l’impression de marcher au-dessus de la mer.

 

Baie vitrée de l'atrium et passerelle (© MSC CRUISES)

Baie vitrée de l'atrium et passerelle (© MSC CRUISES)

Le bar de l'Atrium (© MSC CRUISES)

Le bar de l'Atrium (© MSC CRUISES)

Le Lido Pool (© MSC CRUISES)

Le Lido Pool (© MSC CRUISES)

 

La terrasse de poupe et le Beach Condo

A l’arrière, le Buffet, doté de deux terrasses, une sur chaque bord du navire, surplombera le Lido Pool, aménagé à la poupe, au pont 7. Ce large pont extérieur, offrant une magnifique vue sur le sillage du navire, sera équipé d’une grande piscine et dominé par l’arrière des superstructures, imaginées comme un « Beach Condo », ce concept de grands hôtels ou résidences de bord de mer. Il y aura là deux ensembles de 7 suites panoramiques superposées avec, entre les deux, des ascenseurs vitrés offrant un panorama spectaculaire et un accès direct au pont supérieur, qui disposera d’une promenade suspendue au-dessus du Lido Pool.   

 

(© MSC CRUISES)

(© MSC CRUISES)

(© MSC CRUISES)

(© MSC CRUISES)

 

Les ponts supérieurs

Ce premier pont supérieur (16) sera équipé d’une piscine et de bains à remous, de larges espaces pour les transats mais aussi d’un écran géant et d’une scène. Se reposer, se baigner, bronzer, faire la fête sous les étoiles… « Ce sera un lieu de détente de divertissement en journée et en soirée, avec une ambiance et un éclairage particuliers la nuit. L’idée est de profiter pleinement des espaces extérieurs tout au long de la journée sur un navire conçu pour les croisières dans les régions chaudes », explique Gianni Onorato, directeur général de MSC Cruises.

 

(© MSC CRUISES)

(© MSC CRUISES)

Pont piscine supérieur (© MSC CRUISES)

Pont piscine supérieur (© MSC CRUISES)

 

Aquapark et tyrolienne

Ce Lido supérieur sera dominé par la cheminée, qui a été spécialement dessinée pour accueillir un Aquapark. Ce dernier comprendra différents jeux d’eau, quatre toboggans dont un avec jeu vidéo intégré et un autre de 110 mètres de long. Des toboggans offriront des sections translucides débordant de la superstructure. Il y aura aussi un parc aérien avec ponts de cordes, passerelles et escalade, ainsi qu’une impressionnante tyrolienne qui permettra de « voler » sur 130 mètres vers l’arrière du navire. L’Aquapark fera partie d’un complexe d’étalant des ponts 18 à 20 et comprenant également un terrain de sport ou encore les clubs dédiés aux enfants.

 

L'Aquapark (© MSC CRUISES)

L'Aquapark (© MSC CRUISES)

L'Aquapark (© MSC CRUISES)

L'Aquapark (© MSC CRUISES)

 

Une piscine sous verrière et de larges sun decks

En progressant sur l’avant, on trouvera le second espace piscine, encadré par une structure en forme de mezzanine particulièrement large et permettant, malgré la présence de deux rangées de transats, de conserver un bel espace de passage. On trouvera sur ce sun deckdes bains à remous. Deux ponts plus bas, le second bassin sera surmonté d’un magrodôme, verrière amovible pouvant être ouverte ou rétractée en fonction des conditions météo.

 

(© MSC CRUISES)

(© MSC CRUISES)

 

Nouvelle version du MSC Yacht Club

Enfin, à l’avant de ces ponts supérieurs sera aménagé le MSC Yacht Club, espace privatif haut de gamme inauguré avec les paquebots de la classe Fantasia, mis en service entre 2008 et 2013. Ce concept, qui rencontre un vif succès, en particulier auprès de la clientèle française, a été repensé sur le MSC Seaside. Le futur navire concentrera les suites et espaces privatifs du Yacht Club sur trois ponts (16 à 18). Le plus élevé accueillera un solarium avec piscine, bains à remous, bar et buffet. Les niveaux inférieurs comprendront quant à eux un grand salon et le restaurant, chacun sur un pont distinct de manière à profiter de la vue imprenable dispensée par les baies vitrées.

 

Le restaurant asiatique du MSC Seaside (© MSC CRUISES)

Le restaurant asiatique du MSC Seaside (© MSC CRUISES)

 

20 bars et salon, 9 restaurants

En tout, le MSC Seaside comprendra 20 bars et salons, ainsi que 9 restaurants, dont un réservé aux enfants, une pizzeria familiale et quatre options thématiques (steak house avec viande italienne, Asiatique avec Sushi Bar, restaurant de poissons, Teppanyaki). Un partenariat a été récemment signé avec le chef Roy Yamaguchi pour développer le menu du restaurant asiatique, qui proposera des spécialités japonaises et thaïlandaises. Les restaurants thématiques seront regroupés au pont 16 au sein d’un espace comprenant un bar et une cave à vins. Le navire disposera en outre d’un glacier et d’une chocolaterie.

 

La pizzeria familiale du MSC Seaside (© MSC CRUISES)

La pizzeria familiale du MSC Seaside (© MSC CRUISES)

 

De nombreuses activités

Le MSC Seaside, qui verra une grande partie de ses espaces publics intérieurs regroupés autour de l’Atrium central, disposera d’un grand théâtre, un Comedy Club, un casino, une discothèque, une place intérieure (Piazzetta), des boutiques, une bibliothèque, une galerie photo interactive basée sur l’emploi de la vidéo… Il y aura également à bord de nombreuses zones de divertissement, avec par exemple un simulateur de Formule 1, un cinéma 5D ou encore deux pistes de bowling.

 

 

2070 cabines

En matière d’hébergement, sur 2070 cabines et suites, 76% seront extérieures et 72% dotées d’un balcon. Nous avons pu la semaine dernière découvrir les modèles de cabines présentés à l’armateur par Fincantieri. Des répliques grandeur nature de ce que l’on trouvera à bord du MSC Seaside. Côté design, on se trouve dans l’esprit Boutique Hôtel, avec une décoration contemporaine et des coloris plus sobres que sur les précédents navires. « L’avantage d’un design classique, c’est qu’il ne se démode pas », confiait Pierfrancesco Vago, président de MSC Cruises, en inspectant une suite témoin du MSC Yacht Club.

 

Cabine témoin - Yacht Club (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Cabine témoin - Yacht Club (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Dans l’ensemble, les cabines sont spacieuses et bien aménagées, avec de belles salles de bain comprenant des douches vitrées. Le navire comprendra de nombreuses cabines communicantes pour les familles nombreuses ou les groupes d’amis, alors que certaines bénéficieront de systèmes ingénieux, comme des canapés qui se déploient en deux lits simples superposés, évitant ainsi de restreindre l’espace au sol. On notera aussi la présence de suites avec bain à remous extérieur et pelouse sur la terrasse, ainsi que deux cabines « Wellness » équipées du système sportif Kinesis de Technogym.

 

 

Un paquebot connecté

Grâce au partenariat signé récemment avec Samsung, le MSC Seaside, comme tous les nouveaux paquebots de la compagnie, sera un navire particulièrement connecté. Les cartes magnétiques, bracelets, téléphones mobiles, tablettes et écrans interactifs disposés à travers le paquebot offriront de nombreux services : accès aux cabines et aux espaces privatifs comme le Yacht Club, contrôle d’identité aux embarquements et débarquement, moyen de paiement à bord, réservations aux restaurants et pour les excursions, géolocalisation des enfants… La technologie iBeacon permettra en outre de communiquer avec les smartphones et tablettes des passagers pour leur donner accès aux services à bord et leur envoyer des informations.

Efficience énergétique et protection de l’environnement

Comme tous les nouveaux bateaux de croisière, le MSC Seaside adoptera différents systèmes pour réduire au maximum son emprunte environnementale. Les déchets et eaux usées à bord seront recyclés et le navire doté de systèmes de lavage des fumées (scrubbers) afin de limiter ses émissions polluantes, en particulier en matière d’oxyde de soufre (SOx). L’éclairage sera basé sur l’emploi de LED moins gourmandes en électricité, alors qu’un système de récupération de chaleur sera utilisé pour générer l’énergie nécessaire à la production d’eau fraiche et chaude, aux besoins de la blanchisserie ou encore des piscines.

 

(© MSC CRUISES)

(© MSC CRUISES)

 

Comme on l’a vu, l’architecture du MSC Seaside, avec le positionnement central des machines, a permis de gagner du poids, réduisant d’autant les besoins en carburant. Un avantage doublé des efforts réalisés pour diminuer la consommation des différents systèmes et renforcés par l’optimisation de la propulsion ainsi que de la forme de la carène. « La quille est similaire à celle d’un voilier, ce qui permet de glisser beaucoup plus facilement dans l’eau et de consommer moins », note l’architecte du navire. Alors que la coque sera enduite d’une peinture conçue pour limiter la résistance à l’avancement, le dessin des hélices a été affiné pour accroître les performances propulsives du navire, conçu pour dépasser la vitesse de 21 noeuds.

Pas de pods mais des lignes d’arbres traditionnelles

Curieusement, ce ne sont pas des pods (moteurs électriques placés dans des nacelles orientables) qui ont été retenus, mais une option classique, avec deux hélices entrainées par des lignes d’arbres. Chez MSC, on explique que cette architecture était celle du concept proposé par Fincantieri, alors que le constructeur italien assure que son design, qui a été décliné sur différentes tailles de navires, peut très bien s’adapter à des pods. L’absence de ce type de moteur, très utile pour les manœuvres portuaires, a quoiqu’il en soit obligé les architectes à intégrer à l’arrière trois propulseurs en tunnel, s’ajoutant aux quatre propulseurs d’étrave.

 

L'Ocean Cay MSC Marine Reserve (© MSC CRUISES)

L'Ocean Cay MSC Marine Reserve (© MSC CRUISES)

 

Un navire basé aux Etats-Unis et qui fréquentera la première île privée de MSC

Le MSC Seaside devrait être achevé en octobre 2017 et, après une première inauguration en Italie, quittera la Méditerranée pour rejoindre les Etats-Unis en décembre. Il y sera positionné à l’année, permettant à la compagnie de renforcer le MSC Divina, basé depuis cet hiver à Miami. Le futur paquebot proposera des itinéraires vers les Bahamas, le Mexique, la Jamaïque et Porto Rico. Parmi les escales, il y aura l’Ocean Cay MSC Marine Reserve, la première île privée de la compagnie, qui sera opérationnelle pour les débuts du MSC Seaside sur le marché américain. Située dans les Bahamas, à seulement 60 milles de Miami, cette île d’une quarantaine d’hectares disposera d’un magnifique lagon et offrira  3.5 kilomètres de plages réparties en six zones distinctes, dont une réservée au MSC Yacht Club, ainsi qu’une annexe de l’Aurea Spa et de nombreux autres espaces. « Cette île est conçue comme une véritable extension du navire. On y trouvera des bars et restaurants, on pourra y faire de la plongée sous-marine et des activités nautiques, il y aura des jeux de plage, un espace spécifiquement adapté pour les familles, ainsi qu’un grand amphithéâtre de 2000 places proposant des spectacles. Si le MSC Seaside sera en lui-même une destination, l’Ocean Cay MSC Marine Reserve le sera plus encore », s’enthousiasme Gianni Onorato.

 

 

Le second Seaside en Méditerranée et le troisième en attente de commande

Premier d’une nouvelle série de paquebots, complétant les Meraviglia et World Class confiés au chantier STX France de Saint-Nazaire, le MSC Seaside sera suivi dès mai 2018 par un premier sistership. Compte tenu de la saturation de l’outil industriel de Monfalcone et du peu de temps séparant la livraison des deux navires, cette seconde unité a vu sa construction débuter dans un autre chantier de Fincantieri, celui de Sestri Ponente, près de Gênes. Une section entière de la partie avant y sera réalisée, avant d’être remorquée à Monfalcone pour être assemblée à la partie arrière. Jeudi dernier, MSC Cruises a annoncé que le second Seaside serait basé en Italie pour sa saison inaugurale et proposerait des croisières en Méditerranée pendant l’été.

On se rappelle également que le contrat, signé en 2014, comprend une option pour une troisième unité du type Seaside. Un bateau que MSC n’a pour le moment pas décidé de confirmer. « Ce navire supplémentaire pourrait être livré en 2021 mais nous souhaitons d’abord tester le concept avec les deux premiers avant de commander le troisième », explique Pierfrancesco Vago, qui précise que MSC Cruises a jusqu’à la fin 2018 pour confirmer ou non cette option dans les conditions actées par le contrat. 

MSC Cruises Fincantieri