Marine Marchande
Sur le chantier du phare des Grands Cardinaux avec le baliseur Gavrinis

Reportage

Sur le chantier du phare des Grands Cardinaux avec le baliseur Gavrinis

Marine Marchande

Aujourd'hui, nous vous embarquons sur le baliseur côtier Gavrinis, de l’Armement des Phares et Balises. Basé à Port-Haliguen, sur la presqu’île de Quiberon, il réalise l’été des travaux de génie maritime et de peinture sur des tourelles et des phares. Cette fois, il s'agit d'une opération de décoffrage d’un escalier en béton menant au phare des Grands Cardinaux.

 

Le Gavrinis au mouillage, vu du phare (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

Le Gavrinis au mouillage, vu du phare (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

Transit de Port Haliguen jusqu’à Hœdic

En ce début de journée de la fin juillet, le temps est parfait sur la baie de Quiberon. Une légère brise et un grand soleil accompagnent la sortie du port du Gavrinis. Celui-ci dispose d’un quai donnant juste sur l’entrée de Port-Haliguen. Equipé de deux propulseurs arrière orientables et d'un propulseur d’étrave, le navire manoeuvre aisément. Une fois sorti du port et alors que la fréquentation devant la presqu'île est encore très calme à cette heure-là, le baliseur s’élance vers sa zone de travail, à 15 milles de là, au sud-est. Le transit va s’effectuer à 10 nœuds, un peu moins que la vitesse maximale du bateau (12 nœuds). La mission du jour se déroule au sud-est de l’île d’Hœdic.

 

L'Île d'Houat au premier plan et Belle-Île au second (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

L'Île d'Houat au premier plan et Belle-Île au second (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

Deux équipes sont constituées pour deux opérations différentes. Une première va décoffrer un escalier en béton sur le site des Grands Cardinaux. Pendant ce temps, une deuxième ira repeindre une tourelle sur la côte d’Hœdic. Outre l’équipage du Gavrinis, composé du capitaine, Jean-Louis Padellec, d’un mécanicien, d’un maître d’équipage et de deux marins polyvalents, le bateau embarque un maçon. Ce dernier n'est pas directement rattaché à l'APB, c'est un ouvrier parc atelier (OPA) de l’établissement des Phares et Balises de Lorient. « Je ne fais pas partie de l’Armement des Phares et Balises. Je ne suis pas un marin, même si je suis amené à opérer en mer. Je suis rattaché au parc atelier de Lorient, où nous sommes 13 », indique Pascal, le maçon. « Il y a toutes les spécialités techniques au parc, des mécaniciens, des électriciens, des maçons, des peintres, etc. ».

 

Le Phare des Grands Cardinaux sur son piton rocheux (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

Le Phare des Grands Cardinaux sur son piton rocheux (© MER ET MARINE - MATTHIAS ESPERANDIEU)

 

Lors du trajet, le Gavrinis remorque un canot destiné à transporter le personnel au plus près des récifs et des sites d’exploitation. Si le tirant d’eau du Gavrinis est volontairement faible pour opérer en zone côtière, la petite embarcation, réalis