Défense
Syracuse 3 accepté par la Délégation générale pour l'armement

Actualité

Syracuse 3 accepté par la Délégation générale pour l'armement

Défense

Le système de transmissions militaires Syracuse 3 a été accepté par la DGA, deux mois après le lancement du satellite Syracuse 3A. C’est ce qu’a annoncé hier Alcatel Alenia Space, suite à la mise à disposition en novembre des premières capacités opérationnelles de communication. Ces tests ont été effectués en grandeur réelle en utilisant le satellite Syracuse 3A, le centre de contrôle et de gestion de Maisons Laffitte, la station de France Sud à Bram ainsi que d'autres stations des forces armées en France. Les performances ont été confirmées par les vérifications effectuées par les experts techniques de la DGA et pilotées par le CELAR (Centre d'Electronique de l'ARmement).
La revue de qualification du système a été tenue avec succès le 7 décembre, permettant ainsi à la DGA de mettre le système Syracuse 3 à la disposition des armées françaises avant la fin de l'année, comme elle s'y était engagée. « Le programme Syracuse a été à la fois un important défi technique mais surtout une expérience très enrichissante et fédératrice pour nos équipes. Nous sommes particulièrement satisfaits de l'excellent parcours accompli pour effectuer dans un délai particulièrement court les différentes étapes qui ont suivi le lancement de Syracuse 3A jusqu'à cette acceptation du système par la DGA », explique Pascale Sourisse, Président-directeur général d'Alcatel Alenia Space, qui ajoute que « d'autre part, nos équipes restent extrêmement mobilisées pour l'intégration de Syracuse 3B dont le lancement est prévu mi-2006 ».
Syracuse 3 est un système de télécommunications militaires spatiales de dernière génération, destiné à répondre aux besoins de la France et des forces armées des pays alliés pour la prochaine décennie. Il a été retenu par l'OTAN (NC3A), au côté des systèmes britannique Skynet et italien Sicral, pour fournir la capacité SHF (Super High Frequency) nécessaire aux besoins des pays de l'OTAN dans le cadre du programme NATO SATCOM post 2000. Il équipera tous les grands bâtiments de la Marine nationale qui sont actuellement dotés du système Syracuse 2.

Marine nationale Mer, espace et satellites